"Supervolcans"

Géologie
heavenhel
Messages : 18
Enregistré le : 06 oct. 2008, 19:52
Lieu de travail ou de résidence : Rennes

"Supervolcans"

Messagepar heavenhel » 01 avr. 2009, 21:29

Bonsoir

Les journalistes ont posés le terme de "supervolcans" pour désigner les volcans de catégorie 8 sur l'échelle VEI. L'un de ses "supervolcans", Yellowstone est dû à la présence d'un point chaud ; un autre Toba n'est pas dû à un point chaud. Mais tous les volcans proches de Toba ne sont pas des "supervolcans" et de même il existe des volcans dus à des points chauds qui ne sont pas des "supervolcans".

Qu'elle est alors l'origine géologique d'un "supervolcan" ?

Merci beaucoup ;)
Bio Sup

JM Bardintzeff
Messages : 24
Enregistré le : 20 févr. 2009, 10:03
Lieu de travail ou de résidence : Paris

Re: "Supervolcans"

Messagepar JM Bardintzeff » 03 avr. 2009, 09:01

Bonjour,
Le terme supervolcan, maintenant assez popularisé, reste ambigu car un supervolcan fait le plus souvent une éruption classique. Exceptionnellement (toutes les quelques centaines de milliers d’années), il peut faire une super-éruption, terme que je préfère, qui correspond comme tu le dis à un VEI (Volcanic Explosivity Index) maximum de 8. On peut aussi qualifier ce type d’éruption, qui rejette de l’ordre de 1000 km3, de « ultraplinien ».
Les super-éruptions, toutes préhistoriques, qui n’ont donc jamais été observées, ne sont connues que par leur dépôts (Yellowstone, Toba, Taupo en Nouvelle-Zélande). D’autres volcans sont de bons « candidats » pour faire une super-éruption dans l’avenir, le Tambora par exemple.
Les supervolcans (c’est-à-dire les volcans capables d’une super-éruptions) correspondent à des volcans avec d’immenses caldeiras d’effondrement, résultant de la purge du magma sous-jacent. Ceci suppose d’énormes chambres magmatiques, de plusieurs milliers de km3 et donc du temps pour qu’elles puissent se former (plusieurs millions d’années). Ceci autorise aussi une différenciation magmatique importante et formation de magmas acides et visqueux, explosifs.
Je pense donc que ce n’est pas le type de contexte géodynamique qui caractérise un supervolcan mais plutôt sa stabilité dans le temps et l’espace. Les bons candidats ne doivent donc pas trop dériver (au contraire d’Hawaii par exemple).
Bien amicalement.


Retourner vers « J.M. BARDINTZEFF (2009) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité