questions variées sur le VIH

Immunologie
Olivier BERTRAND
Messages : 10
Enregistré le : 22 oct. 2008, 21:32
Lieu de travail ou de résidence : Lyon

questions variées sur le VIH

Messagepar Olivier BERTRAND » 16 janv. 2009, 17:11

Bonjour,

1) 1% des porteurs du VIH ne développent pas la maladie. En conférence, Christian TREPO dit que ces personnes sont contagieuses. Ils ont donc des particules virales. A ma connaissance, ces personnes n'ont pas de récepteurs CCR5 reconnus par la gp120. Ce récepteur est présent, mais non reconnu. Donc, pour moi, le virus ne peut pas entrer dans les cellules hôtes. Si le virus ne peut pas entrer dans les cellules hôtes, comment se réplique-t-il chez ce type de personne ?

2) En TS, on dit que les cellules hôtes sont les cellules qui portent une protéine membranaire CD4, donc les LT4. Existe-t-il d'autres cellules cibles du VIH ? Si oui lesquelles ?
Il y a des virus dans les liquides séminales, cela signifie-t-il que des cellules dans les testicules sont des cellules cibles ? ou le liquide passe-t-il juste du sang au liquide ?

3) Quelles sont les molécules virales ciblées par un vaccin, comme le VIH ?

4) Pourquoi aucun vaccin n'a été découvert, alors que des inhibiteurs (médicaments de la trithérapie) agissent. Cela signifie qu'il y a plus de mutations sur les protéines et gp de l'enveloppe et/ou capside, que sur la protéase, intégrase ou réverse transcriptase ? Pour moi, les enzymes virales devraient varier autant que les gp et protéines de l'enveloppe, et donc à terme, les médicaments de la trithérapie ne devraient plus être efficaces. Qu'en est-il de ce point ?

5) question d'élève : En combien de temps, le VIH se multiplie-t-il ?

6) Pour une cellule infectée, quel est l'ordre de grandeur de la prolifération virale ? Combien de virus entrent ? Combien en sortent ?

merci

O BERTRAND

Eric ESPINOSA
Messages : 82
Enregistré le : 05 janv. 2009, 19:21

Re: questions variées sur le VIH

Messagepar Eric ESPINOSA » 24 janv. 2009, 18:32

1) 1% des porteurs du VIH ne développent pas la maladie. En conférence, Christian TREPO dit que ces personnes sont contagieuses. Ils ont donc des particules virales. A ma connaissance, ces personnes n'ont pas de récepteurs CCR5 reconnus par la gp120. Ce récepteur est présent, mais non reconnu. Donc, pour moi, le virus ne peut pas entrer dans les cellules hôtes. Si le virus ne peut pas entrer dans les cellules hôtes, comment se réplique-t-il chez ce type de personne ?


Je ne travaille pas sur ce virus et ne suis pas médecin, je ne saurais répondre sur la contagiosité de ces personnes. Par contre parmi les personnes qui ne développent pas la maladie (les non progresseurs à long terme qui constituent 5% des patients) , il existe bien les mutants du corécepteur CCR5 au HIV (attention ce n’est pas une absence de CCR5 mais une délétion ou une mutation selon les cas dans le gène) dans mais ils ne sont pas les seuls.
Pour faire court le HIV entre dans les cellules qui possèdent CD4 (le récepteur du VIH) et CCR5 (sur la lignée monocytaire et lymphocytes T CD4 activés) ou CXCR4 (sur les LT CD4) (des récepteurs de chimiokines qui sont des corécepteurs du virus). Lors de l’infection il y a des souches de HIV qui entrent via CCR5 et d’autres via CXCR4 ; en début d’infection les souches entrent majoritairement via CCR5. Donc d’une part le virus peut quand même entrer dans les cellules de l’hôte car il y a une deuxième corécepteur : CXCR4 ! et d’autre part les mutations ne font que ralentir la progression du virus le plus souvent.

Par contre parmi les mutants CCR5, certains homozygotes pour cette mutation restent non infectés malgré une exposition au virus.

2) En TS, on dit que les cellules hôtes sont les cellules qui portent une protéine membranaire CD4, donc les LT4. Existe-t-il d'autres cellules cibles du VIH ? Si oui lesquelles ?
Il y a des virus dans les liquides séminales, cela signifie-t-il que des cellules dans les testicules sont des cellules cibles ? ou le liquide passe-t-il juste du sang au liquide ?


Pour reprendre il faut donc pour qu’une cellule soit la cible du VIH qu’elle exprime à sa surface CD4 (lymphocytes T CD4, monocytes macrophage, cellules dendritiques, astrocytes) et un des deux corecepteurs CCR5 (monocytes macrophage, cellules dendritiques, astrocytes, T activés) ou CXCR4 (LT CD4).
Pour le liquide séminal il semble que le virus provienne du sang mais chez certains individus la prostate pourrait produire du virus.

3) Quelles sont les molécules virales ciblées par un vaccin, comme le VIH ?


Il y a eu de nombreux projets de vaccins thérapeutiques ciblant à peu près toutes les protéines virales. Les glycoprotéines d’enveloppes gp120 et gp41 sont les plus ciblées cependant.

4) Pourquoi aucun vaccin n'a été découvert, alors que des inhibiteurs (médicaments de la trithérapie) agissent. Cela signifie qu'il y a plus de mutations sur les protéines et gp de l'enveloppe et/ou capside, que sur la protéase, intégrase ou réverse transcriptase ? Pour moi, les enzymes virales devraient varier autant que les gp et protéines de l'enveloppe, et donc à terme, les médicaments de la trithérapie ne devraient plus être efficaces. Qu'en est-il de ce point ?


Aucun vaccin de type classique n’a été découvert car notre système immunitaire ne sait pas se débarrasser du virus ie : générer une immunité protectrice, donc une vaccination classique (jennérienne) qui vise à induire au préalable l’immunité protectrice peut difficilement être envisagée, restent les vaccins thérapeutiques ou ceux qui visent dans leurs modalités à induire une immunité protectrice en modifiant la réponse naturelle au virus.
Sinon toutes les gènes viraux mutent et ces mutations assurent un échappement au virus sous la pression de sélection du SI ou de la trithérapie. Donc oui les enzymes virales varient avec toutefois la condition que leur activité biologique ne soit pas altérée par la mutation, ce qui permet au virus d’échapper à la trithérapie. C’est pour cela que le patient traité est suivi régulièrement et si le virus échappe au traitement, on remplace les molécules par d’autres.

Olivier BERTRAND
Messages : 10
Enregistré le : 22 oct. 2008, 21:32
Lieu de travail ou de résidence : Lyon

Re: questions variées sur le VIH

Messagepar Olivier BERTRAND » 25 janv. 2009, 10:55

Un grand merci
merci de donner de votre temps, sans doute précieux, pour nous éclairer.
bonne continuation à vous.

O BERTRAND


Retourner vers « E. ESPINOSA (2009) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité