Longévité des lymphocytes "mémoire"

Immunologie
alice
Messages : 58
Enregistré le : 11 juil. 2008, 16:19
Lieu de travail ou de résidence : academie de toulouse

Longévité des lymphocytes "mémoire"

Messagepar alice » 07 janv. 2009, 18:29

Bonjour,
Question d'un élève aujourd'hui:
Quelle particularité biologique donne aux lymphocytes "mémoire" la possibilité d'avoir une durée de vie plus longue que les autres?
Merci

Eric ESPINOSA
Messages : 82
Enregistré le : 05 janv. 2009, 19:21

Re: Longévité des lymphocytes "mémoire"

Messagepar Eric ESPINOSA » 07 janv. 2009, 19:41

Bonjour
Deux éléments de réponse à votre question
Quand on parle de mémoire immunitaire c’est une notion abstraite.
Elle a pour support l’existence de lymphocytes mémoires issus de la différenciation des lymphocytes effecteurs au cours de la réponse immunitaire.

Cette mémoire perdure du fait de deux choses :
- chaque lymphocyte mémoire possède une durée de vie plus longue que les autres lymphocytes. Ceci est dû à des mécanismes complexes de régulation de la survie cellulaire. En gros une cellule est toujours en équilibre entre deux issues : la survie ou la mort cellulaire (apoptose notamment). De nombreux signaux de son environnement font pencher la balance vers l’une ou l’autre des deux possibilités. Pour les lymphocytes mémoires on peut dire qu’ils reçoivent à la fois des signaux de leur environnement les amenant à survivre : la présence de leur antigène par exemple, des cytokines… et qu’ils se sont différenciés suite à leur activation (en cellules mémoire) favorisant intrinsèquement la survie cellulaire au détriment de l’apoptose. Le tout aboutissant à une durée de vie prolongée en comparaison aux autres lymphocytes.
- Cette mémoire est supportée par un clone de cellules mémoire qui se maintient dans l’organisme au cours du temps par ce que l’on appelle de la prolifération homéostatique. C'est-à-dire que le pool de cellules mémoire généré lors d’une réponse se régénère : des cellules du clone se multiplient régulièrement, alors que d’autres finissent par mourir, mais ainsi le pool de cellule est conservé et la mémoire avec , même si au bout d’un an ce ne sont pas exactement les mêmes cellules qui perdurent mais leurs descendantes ! ceci dit ces dernières sont en tout points identiques aux autres.

Si vous souhaitez que je rentre dans les mécanismes de régulation, dites le moi.

bruno130683
Messages : 37
Enregistré le : 02 févr. 2009, 11:48
Lieu de travail ou de résidence : Toulouse

Re: Longévité des lymphocytes "mémoire"

Messagepar bruno130683 » 18 févr. 2009, 22:42

Bonsoir,

Désolé, mais je serai interessé par le détail de ces régulations, est-ce possible?

Merci bien,

Bruno

Eric ESPINOSA
Messages : 82
Enregistré le : 05 janv. 2009, 19:21

Re: Longévité des lymphocytes "mémoire"

Messagepar Eric ESPINOSA » 26 févr. 2009, 15:57

De récents travaux ont permis de commencer à comprendre la biologie des cellules mémoire, les connaissances sont les plus avancées pour les LT CD8 mémoire.
On sait que pour qu'une cellule se maintienne en vie, il lui faut en permanence des signaux de survie/prolifération et que son mécanisme apoptotique soit bloqué par dominance des facteurs anti-apoptotiques au niveau de la plateforme décisionnelle de l'apoptose qu'est la mitochondrie.
Pour les CD8 mémoire, on a constaté que ces cellules expriment des récepteurs de chimiokines (CCR7) qui leur permettent de se rediriger dans les organes lymphoïdes secondaires. Ils y trouvent un micro-environnemment propice à leur survie : présence de cytokines telles que l'IL15 (nécessaire à leur survie et à leur prolifération homéostatique) et l'IL-7 necéssaire à leur survie. En outre la caractéristique des CD8 mémoire est qu'ils expriment le récepteur à l'IL-7, donc ils peuvent recevoir le signal de survie via l'IL-7. Pour finir les lymphocytes mémoires surexpriment par rapport aux non mémoire des protéines telles que Bcl-2 et Bcl-XL qui sont des anti-apoptotiques.
Ces caractéristiques propres aux CD8 mémoires en font des cellules à longue durée de vie, contrairement aux CD8 naïfs ou effecteurs.


Retourner vers « E. ESPINOSA (2009) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité