La résistance d’Escherischia coli aux antibiotiques.

Pauling

La résistance d’Escherischia coli aux antibiotiques.

Messagepar Pauling » 31 déc. 2017, 22:41

Bonjour,
J'ai résolu un exercice en SVT et je savoir si je ne me suis pas trompé sur quelques point, donc pourriez-vous me le vérifiez.
Et j'ai du mal à répondre à deux questions qui sont la 2 et 6. Dans la question 2 on me demande de faire une critique sur les résultats expérimentaux proposés, mais je ne comprends réellement ce qu'il attendent de moi. Dans la question 6, j'aimerais que vous donniez un indice qui me permettrai de savoir ce que je dois faire.

Exercice 2 : La résistance d’Escherischia coli aux antibiotiques.

Informations :
On réalise un antibiogramme de souche E. coli à partir de solutions contenant environ 1010
bactéries par litre. On teste 5 souches différentes :
– on étale uniformément une solution de cette bactérie sur de la gélose d’une boîte de Pétri
– on place des pastilles contenant des antibiotiques connus sur la gélose ensemencée.
La disparition des bactéries est marquée par l’apparition de cercles noirs autour des pastilles d’antibiotiques.

Document 1 – Antibiogramme de 5 souches d’Escherischia coli
Souche n°1 : Bactéries sensibles au B-lactamine mais pas au chloramphénicol.
Souche n°2 : Bactéries sensibles au B-lactamine et au chloramphénicol.
Souche n°3 : Bactéries non sensibles au B-lactamine et au chloramphénicol.
Souche n°4 : Bactéries sensibles au B-lactamine mais pas au chloramphénicol.
Souche n°5 : Bactéries non sensibles au B-lactamine mais sensibles au chloramphénicol.

On considère que :
– la fréquence d’apparition de l’allèle conférant une résistance au chloramphénicol au sein
d’une population sensible est de 10–7
– à chaque génération, l’antibiotique tue très rapidement 99% des bactéries sensibles
– que les bactéries se divisent toutes les 3H.

Question n°1 :
Identifier les souches d’E. coli résistantes au chloramphénicol et les souches résistantes aux beta-lactamines.

Les souches d’E. coli résistantes au chloramphénicol sont les souches 1, 3 et 4.
Les souches résistantes aux beta-lactamines sont les souches 3 et 5.

Question 2:
Proposer une critique aux résultats expérimentaux proposés.

Question n°3 :
On prélève un échantillon de souche sensible de volume 30mL (génération 1). Calculer le nombre de bactéries résistantes au chloramphénicol.

Nous savons que dans un litre de la solution il y a 10 milliards de bactéries, donc si nous prélevons 30 mL de la solution nous avons :
(3.10^-2).10^10 = 3.10^8 bactéries.
Donc dans les 30 mL prélevés de la solution nous avons 300 millions de bactéries.
De plus nous connaissons la fréquence d’apparition de l’allèle conférant une résistance au chloramphénicol au sein d’une population sensible est de 10–7, alors nous avons : (3.10^8).10^-7=30 bactéries résistantes.
Donc dans les 300 millions de bactéries il y a 30 bactéries résistantes au chloramphénicol.

Question n°4 :
Calculer la nouvelle fréquence de l’allèle de résistance à la suite d’une exposition de cette population bactérienne au chloramphénicol.

Nombre de bactéries sensibles à la suite d’une exposition au chloramphénicol : (3.10^8).(0,01)=3 millions bactéries. Les 30 bactéries résistantes sont toujours vivantes, la nouvelle fréquence de l’allèle de résistance est donc 30/(3.10^6)=10^-5.

Question n°5 :
Calculer la fréquence de l’allèle de résistance à la 4e génération.

Nous savons que les 3 millions de bactéries se divisent, donc nous obtenons en tout 12 millions de bactéries. Mais on nous informe dans la consigne que le chloramphénicol élimine 99% des bactéries, donc on a seulement 1% qui survit : on a alors 120 000 bactéries sensibles survivantes.
Par ailleurs, les 30 bactéries résistantes se divisent elles aussi : on a alors 120 bactéries résistantes. La fréquence des bactéries résistantes est donc de 1/4.
Donc la fréquence de l’allèle de résistance à la 4e génération est de 1/4.

Question n°6:
Expliquer cette phrase aperçue dans une publicité : « Les antibiotiques : si on les utilise à tort, ils deviendront moins forts ».

Jester
Messages : 1752
Enregistré le : 14 juil. 2008, 18:44
Lieu de travail ou de résidence : Grasse (06)

Re: La résistance d’Escherischia coli aux antibiotiques.

Messagepar Jester » 02 janv. 2018, 20:16

Bonsoir,

déjà j'ai noté une erreur de calcul (d'ailleurs où est le calcul ?) du nombre de bactéries... la question est à la 4e génération... sachant qu'une bactérie en donne 2 à la génération suivante.

Pour la question 6 c'est de niveau collège. Pourquoi ce n'est pas automatique les antibiotiques ?
Pour y répondre, il faut se poser la question de savoir si les antibiotiques peuvent lutter contre toutes les infections...


Retourner vers « Niveau Lycée »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 17 invités