Page 1 sur 1

La structure du domaine continental

Posté : 06 déc. 2017, 15:10
par Ophiolite11
Bonjour à toutes et à tous,

Je ne comprends pas une question de mon QCM sur la structure du domaine continental (niveau T°S).

Question :

Dans une région en équilibre isostatique du type Airy, pour qu'une diminution d'altitude soit liée à l'érosion atteigne une valeur de 100, l'épaisseur effective de roches déblayée doit être de :
a) 50 m.
b) 100 m.
c) 560 m.
d) 660 m.

Pourriez-vous m'éclaircir s'il vous plaît ?

Bonne fin de journée.

Re: La structure du domaine continental

Posté : 06 déc. 2017, 15:21
par cooluber-TGarrigues
Bonjour,

Tu as dû voir dans ton cours une formule de type Rc = 5,6h, avec Rc l'épaisseur de la racine crustale, et h l'altitude...?

Re: La structure du domaine continental

Posté : 06 déc. 2017, 15:29
par Ophiolite11
Nous ne l'avons pas vu mais nous avons trouvé cette formule à la question précédente.

Re: La structure du domaine continental

Posté : 06 déc. 2017, 16:59
par Ophiolite11
R = 5,6h
R = 5,6*100 = 560 m ?

réponse c ?

Re: La structure du domaine continental

Posté : 06 déc. 2017, 17:48
par jjanin
Oui, mais as-tu compris pourquoi le fait de déblayer 100m en altitude suppose d'éliminer également 460m en profondeur ?

Re: La structure du domaine continental

Posté : 06 déc. 2017, 17:49
par Philippe COSENTINO
Là c'est juste la racine ...

Re: La structure du domaine continental

Posté : 06 déc. 2017, 17:50
par Ophiolite11
Honnêtement, pas du tout.

Toute cette notion me semble abstraite...
Surtout que pour répondre à cette question il fallait que je démontre que y = e-100

Re: La structure du domaine continental

Posté : 06 déc. 2017, 17:57
par Ophiolite11
Philippe COSENTINO a écrit :Là c'est juste la racine ...


560 + 100 = 660 ?

Re: La structure du domaine continental

Posté : 06 déc. 2017, 18:30
par jjanin
Oui, 660 m
En fait une montagne de 2000m d'altitude à une racine de 5.6x2000=11200m. Si tu considère que l'épaisseur "normale" de la croûte continentale est de 30 km, ça veut dire qu'au niveau d'une chaîne de montagne, elle peut atteindre 5.6+30+11.2=46.8km
Mais lorsque la montagne est érodée, l'ensemble remonte du fait de la poussée d'Archimède.
Pour garder l'égalité Rc = 5,6h, il faut faire disparaître 560m de racine à chaque fois que 100m disparaissent en surface.
Enfin, moi je donne 4.5h mais les chiffres ne sont pas très important, ce qu'il convient c'est de comprendre le mécanisme.

Re: La structure du domaine continental

Posté : 06 déc. 2017, 18:34
par Ophiolite11
J'ai compris, merci beaucoup ! Cela me paraît clair désormais...

La réponse à la question est donc la d) 660 m normalement

Re: La structure du domaine continental

Posté : 06 déc. 2017, 19:24
par Ophiolite11
J'ai compris le "mécanisme" avec votre exemple mais la question telle qu'elle est posée me semble floue...

Comment justifier (en comprenant et non en recopiant bêtement - ce n'est pas mon but) la réponse ?

Re: La structure du domaine continental

Posté : 06 déc. 2017, 19:54
par Ophiolite11
Je bute dessus depuis 2h...

Re: La structure du domaine continental

Posté : 06 déc. 2017, 20:14
par Frederic Labaune

Re: La structure du domaine continental

Posté : 06 déc. 2017, 20:19
par Ophiolite11
Oui, le mécanisme je l'ai compris et encore mieux avec l'iceberg.

Mais c'est le sens de la question que je ne comprends pas et je n'arrive pas à comprendre les 660 m.
Honnêtement ce n'est pas la réponse qui m'intéresse mais de la méthode avec l'équation.

Re: La structure du domaine continental

Posté : 06 déc. 2017, 20:57
par Ophiolite11
Si vous préférez, je n'arrive pas à traduire ces infos. afin de trouver 660 m.

Re: La structure du domaine continental

Posté : 07 déc. 2017, 15:41
par Gilles Gutjahr
Ce genre de calcul dépend directement du modèle de Terre choisi, notamment les densités considérées pour les différentes enveloppes (peut-être un schéma de constitution de la Terre était-il fourni avec le QCM).
Par exemple, si on prend comme hypothèse les densités de 2,7 pour la croûte et 3,3 pour le manteau supérieur, alors la bonne réponse serait plutôt 560 m (valeur la plus proche du résultat du calcul) et la situation serait proche de celle-là :
Image
De l'égalité des pressions exercées par les 2 colonnes, obligatoire dans le cas d'un équilibre isostatique, on peut tirer l'égalité des masses, puis par simplification, l'égalité suivante :
2,7 x E = (100 x 1,3.10-3) + [(E - 550) x 2,7] + (450 x 3,3)
Si tu remplaces 450 m par X, tu peux toi-même arriver facilement à ce résultat.