L'expansion océanique

Coline 1ère S

L'expansion océanique

Messagepar Coline 1ère S » 30 mai 2016, 19:42

Bonjour,

Je suis en 1ère S et j'aurai besoin de votre aide concernant l'expansion océanique.
Son origine est due à des mouvements de convection qui entraînent une remontée de magma et donc une création de plancher océanique (ou continental ?). C'est ça ? Seulement dans mon cours il est dit, je cite :
"Les mouvements de convergence sont à l'origine de la fermeture d'un océan. Or ils ont en même temps pour autre conséquence d'entraîner au niveau d'une autre frontière de cette plaque un mouvement de divergence. Ils sont ainsi de manière plus indirecte à l'origine de l'ouverture des océans au niveau d'une dorsale océanique. Cette divergence entraîne elle-même un amincissement de la lithosphère océanique. Dès lors, la pression qu'elle exerce sur le manteau asthénosphérique sous-jacent diminue. L'asthénosphère a donc tendance à remonter. Sous l'effet de cette décompression, à température presque constante, les péridotites anhydres commencent à fondre. On parle à ce stade de fusion partielle de la roche. Il se forme un magma dont la composition chimique varie selon le pourcentage de péridotites fondues. "
Cela signifie que la formation de magma est due à la convergence dans les fosses de subduction ? Ce n'est pas le contraire ?

Ca peut paraître stupide comme question mais je ne saisis pas !
Merci beaucoup à ceux qui prendront le temps de répondre ;)

Coline

Marine BREZ
Messages : 2344
Enregistré le : 11 juil. 2008, 10:13
Lieu de travail ou de résidence : Villemomble (93)

Re: L'expansion océanique

Messagepar Marine BREZ » 30 mai 2016, 19:57

Coline 1ère S a écrit :Bonjour,

Je suis en 1ère S et j'aurai besoin de votre aide concernant l'expansion océanique.
Son origine est due à des mouvements de convection qui entraînent une remontée de magma et donc une création de plancher océanique (ou continental ?). C'est ça ?

Uniquement de la lithosphère océanique.
Seulement dans mon cours il est dit, je cite :
"Les mouvements de convergence sont à l'origine de la fermeture d'un océan. Or ils ont en même temps pour autre conséquence d'entraîner au niveau d'une autre frontière de cette plaque un mouvement de divergence.


Toute la citation du cours est juste.
Si d'un côté la plaque entre en subduction, de l'autre côté elle diverge d'une autre plaque.
Regardez la plaque de Nazca par exemple, à l'est elle converge vers la plaque sud américaine, mais à l'ouest elle diverge de la plaque pacifique.
En espérant t'avoir aidée

Coline 1ère S

Re: L'expansion océanique

Messagepar Coline 1ère S » 30 mai 2016, 20:03

Bonsoir,

Déjà merci pour votre réponse. J'avais compris qu'un mouvement de convergence entraîne forcément un mouvement de divergence, mais ce que je ne saisis pas, c'est qu'on dit que la convergence entraîne la formation de magma (car amincissement donc remontée), alors que normalement, c'est le magma qui entraîne la formation de plancher et donc entraîne la convergence... je ne sais pas si je m'exprime bien ?

Coline

cooluber-TGarrigues
Messages : 6701
Enregistré le : 01 avr. 2009, 19:46
Lieu de travail ou de résidence : Verneuil sur Seine (78)
Contact :

Re: L'expansion océanique

Messagepar cooluber-TGarrigues » 30 mai 2016, 20:26

Bonjour,

Je trouve que le cours tel que tu l'as écris est pour le moins assez confus... :?

La convergence entraîne bien la divergence, mais s'il y a création de magma dans une zone de convergence, (cette partie de l'histoire de la Terre est abordée en Terminale), il y a aussi du magmatisme au niveau des dorsales océaniques, lieu de création de la lithosphère océanique (uniquement, pour répondre à une de tes interrogations).

Coline 1ère S a écrit :Ils sont ainsi de manière plus indirecte à l'origine de l'ouverture des océans au niveau d'une dorsale océanique

C'est une conséquence tout ce qu'il y a de plus directe!

Coline 1ère S a écrit :Cette divergence entraîne elle-même un amincissement de la lithosphère océanique.

Non, la formation d'un océan a lieu en domaine continental.
C'est l'amincissement de cette lithosphère continentale qui conduit à sa perforation donnant lieu à ce qu'on appelle un rift continental (voir Thème 2 du programme, Applications de la théorie de la tectonique des plaques).
Au creux de ce fossé, la dorsale émerge et crée de la lithosphère océanique (rappel litho = croûte (ici basalte et gabbros) + partie supérieure du manteau supérieur, là où se trouvent les péridotites ;) ), mince d'abord mais qui va s'épaissir au cours de son éloignement de l'axe de la dorsale, qui rejette régulièrement (mais ça dépend de l'échelle d'étude) du magma. Le rift continental se remplit d'eau et devient un rift océanique...

Rq: la croûte (magma solidifié en basalte + gabbros) garde la même épaisseur, alors que la semelle mantellique s'épaissie. La limite inférieure de la lithosphère est marquée par plusieurs paramètres dont la température de 1300°C.
Schooltoujours!

Coline 1ère S

Re: L'expansion océanique

Messagepar Coline 1ère S » 30 mai 2016, 20:44

Merci cooluber-TGarrigues pour votre réponse.

Je suis complètement d'accord, au début je croyais avoir compris puis je me rends compte que non...

Mais alors la convergence est due à quel phénomène ? Ce n'est pas plutôt la divergence qui entraînent la convergence/subduction ? En fait ce que je ne comprends pas c'est que d'une part on dit que la création de magma est provoquée par des points chauds, des mouvements de convection, et d'une autre part on dit qu'elle est créée suite à la subduction des plaques. Or la subduction est la conséquence de la création du plancher océanique (=divergence au niveau de la dorsale) qui est elle-même la conséquence de la remontée du magma !!

Je m'embrouille tout :'(

cooluber-TGarrigues
Messages : 6701
Enregistré le : 01 avr. 2009, 19:46
Lieu de travail ou de résidence : Verneuil sur Seine (78)
Contact :

Re: L'expansion océanique

Messagepar cooluber-TGarrigues » 31 mai 2016, 08:03

Les phénomènes attenants à la convergence sont vus en Terminale; je te laisserai donc la surprise de les découvrir par toi même... ;)

Mais saches que, d'un point de vue de l'histoire des sciences, la question du qui entraîne qui a animé de nombreux débats.

En 1ère tu dois savoir qu'il y a des cellules de convection dans l'asthénosphère disposées à la façon d'un double tapis roulant opposé. Les zones ascendantes correspondent aux dorsales (remontée de matière chaude, moins dense), alors que les zones descendantes correspondent aux subductions (plongement de matière froide, plus dense). La partie supérieure de la cellule entraîne la lithosphère à une vitesse de l'ordre de quelques cm / an.

Le cas des points chauds est "particulier" car il ne s'inscrit pas dans le cadre de ces cellules de convection.
En effet, contrairement au magmatisme de dorsale et de subduction, qui se localise au niveau des frontières de plaques, le magmatisme de point chaud est intraplaque. Il s'agit d'un panache de magma qui prendrait naissance au niveau de l'interface noyau / manteau (je te laisse chercher le nom de la discontinuité ;) ), donc bien plus profond que les deux autres types de magmatisme. D'ailleurs, ces trois types de magma ont des compositions chimiques différentes car les contextes de formation sont différents.

Le magmatisme de point chaud n'est pas à l'origine de la lithosphère océanique car il est ponctuel dans le temps (à une échelle de temps géologique) et dans l'espace, et son volume n'est pas assez important (même s'il peut recouvrir une surface grande comme l'Inde, comme pour le cas du volcanisme du Deccan daté de - 65 Ma relié à une crise biologique majeure...). Il forme des îles volcaniques comme la Réunion, Hawaï... Parfois on retouve des alignements d'îles volcaniques d'âge différents, dont seul le plus récent est actif.

Donc bien que ne collant pas à la théorie de la tectonique des plaques qui dit que l'activité géodynamique se trouve aux frontières des plaques, le volcanisme de point chaud valide la théorie dans le sens où il met en évidence le déplacement des plaques.

CQFD!
:prof
Schooltoujours!

Coline 1ère S

Re: L'expansion océanique

Messagepar Coline 1ère S » 31 mai 2016, 16:33

D'accord, oui en effet je m'étais trompée en parlant de point chaud... Je comprends mieux.
En fait mon souci c'était vraiment de comprendre si c'était la divergence au niveau de la dorsale qui entraînait la convergence au niveau des zones de subduction (ce que j'avais appris dans les anciens chapitres) où le contraire !
Quand il est dit : " Cette divergence entraîne elle-même un amincissement de la lithosphère océanique [...] l'asthénosphère à donc tendance à remonter." , cela me perturbe car je croyais que c'était le contraire ! C'est les mouvements de convection qui provoquent la divergence...

D'ailleurs, j'ai une autre question (eh oui j'ai un peu de mal comme vous pouvez le voir ! ;))
Un peu plus loin dans mon cours, on parle de la formation des marges passives par fracturation des continents. Il est dit :
" Au niveau d'un continent, une divergence peut entraînée la formation d'un rift. Le continent se fracture par de nombreuses failles normales découpant des blocs basculés qui s'effondrent vers le centre du rift. Il se forme ainsi un fossé d'effondrement. La fracturation du continent et la remontée du manteau provoquent un amincissement de la croûte continentale, amincissement crustal. Lorsque la fracturation est complète, une dorsale se met en place au niveau de l'axe de l'ancien rift, créant ainsi un nouvel océan."
Seulement voilà, comment peut il y avoir divergence au départ sans dorsale ? Et donc du coup la remontée du manteau est due à cet amincissement de la lithosphère (fossé) ?

Encore merci pour le temps que vous me consacrez !! :)

Coline

Frederic Labaune
Messages : 13197
Enregistré le : 10 juil. 2008, 19:09
Lieu de travail ou de résidence : Dijon
Contact :

Re: L'expansion océanique

Messagepar Frederic Labaune » 31 mai 2016, 17:06

Coline 1ère S a écrit :Encore merci pour le temps que vous me consacrez !! :)

bah, ça fait plaisir à Thomas de causer géologie :lol:
Fred SVT inside

Stephk
Administrateur
Messages : 2459
Enregistré le : 10 juil. 2008, 19:47
Lieu de travail ou de résidence : Académie de Besançon

Re: L'expansion océanique

Messagepar Stephk » 31 mai 2016, 17:26

Il ne faut pas voir la dorsale comme "du magma remonte donc ça pousse sur les côtés".
En fait, il faut penser qu'au niveau de la subduction, la plaque est entraînée en profondeur, cela crée des fractures quelque part sur la plaque avec un amincissement et donc une remontée d'asthénosphère à cet endroit... et cela forme une dorsale car la plaque est "tirée" par la subduction.

Coline 1ère S

Re: L'expansion océanique

Messagepar Coline 1ère S » 31 mai 2016, 17:59

Stephk a écrit :Il ne faut pas voir la dorsale comme "du magma remonte donc ça pousse sur les côtés".
En fait, il faut penser qu'au niveau de la subduction, la plaque est entraînée en profondeur, cela crée des fractures quelque part sur la plaque avec un amincissement et donc une remontée d'asthénosphère à cet endroit... et cela forme une dorsale car la plaque est "tirée" par la subduction.


Voilà c'est bien ça que je ne comprenais pas. Qui entraîne l'autre ! Mais à quoi est due la subduction du coup ?

cartierjulien
Messages : 108
Enregistré le : 09 mars 2014, 17:50
Lieu de travail ou de résidence : cannes

Re: L'expansion océanique

Messagepar cartierjulien » 31 mai 2016, 18:25

Bonjour,

tout d’abord l’idée que le déplacement des plaques de lithosphère est provoqué par des cellules de convection dans le manteau correspond à une hypothèse des années 60. Historiquement cette hypothèse a largement contribué à la construction de la théorie de la tectonique des plaques et puisque le cours de première S adopte volontairement une approche historique on vous présente cette hypothèse.

Seulement voilà, l’hypothèse en question a depuis été amplement remise en question à tel point que les mouvements de convection ne sont plus considérés comme le moteur des plaques (au mieux ils y participeraient de façon minime). Mais, alors quel est le réel moteur du déplacement des plaques ? Suspens jusqu’à l’année prochaine !


Toutefois, cela a une conséquence immédiate sur votre questionnement : la divergence de deux lithosphères océaniques de part et d’autre d’une dorsale ne résulte ni de la remontée du manteau asthénosphérique, ni de la remontée de magma. La divergence ne résulte tout simplement pas d’une « poussée » au niveau de la dorsale, mais d’une « traction » à l’autre bout de la plaque (et rebelote : pour en savoir plus il faudra attendre la terminale).


En l’absence de schémas il va à présent falloir faire preuve d’imagination pour comprendre comment une convergence entraîne une divergence. N’hésitez pas à transformer en schéma l’explication qui va suivre :

Imaginons trois tables de classe (A, B et C), mise bout à bout les unes des autres dans le sens de la longueur.

Chaque table est recouvert d’un drap (A’, B’ et C’) : le drap A’ recouvre la table A, le drap B’ recouvre la table B et le drap C’ recouvre la table C.

Evidemment, les draps se trouvent ainsi accolés les uns aux autres : A’ touche B’ qui lui-même borde C’.

Supposons maintenant que le drap B’ converge vers le drap C’ et passe dessous (une subduction donc). Que va-t-il se passer du côté de A’ ? Et bien c’est simple : B’ va s’éloigner de A’, autrement dit A’ et B’ vont diverger.

Et la divergence de A’ et B’ est la bien la conséquence de la convergence de B’ et C’.


Terminons avec l’origine de la fusion à l’aplomb des dorsales et des rifts. Imaginez une gomme posée sur un bloc de pâte à modeler. La gomme représente la lithosphère tandis que la pâte à modeler figure l’asthénosphère.

Lithosphère comme asthénosphère tout est solide, pas la moindre trace de fusion devant vous. Quand on y réfléchit cela a de quoi surprendre parce que les roches de l’asthénosphère sont à plus de 1300°C et que si vous vous amusez à chauffer (avec un laser) n’importe quel roche à 1300°C elle fond (et donc devient du magma). Les roches de l’asthénosphère devraient donc former un joli océan de magma. Or, non. Le cours de première démontre au contraire que tout le manteau est à l’état solide malgré les hautes températures qui y règnent.

Comment est-ce possible ? Tout simplement parce qu’on a oublié la pression. Une roche de l’asthénosphère est certes très chaude mais elle se trouve aussi à très grande profondeur (plus de 100 km). Imaginez que l’on pose un rocher de 1 mètre de haut sur votre main. Ca doit faire mal n’est-ce pas ? La pression doit être énorme ? Bon, ben maintenant imaginez que le rocher fasse 100 km… Les roches de l’asthénosphère subissent une telle pression, elles sont tellement « écrasées », qu’elles ne peuvent pas fondre : la pression s’oppose à la fusion.

Reprenons notre gomme sur sa pâte à modeler. Saisissez la gomme par ses deux extrémités et tirez dessus. Elle va évidemment s’allonger mais aussi s’amincir en son centre. Si elle s’amincit en son centre, il doit se former un espace entre la base du centre de la gomme et la surface de la pâte à modeler. C’est ce qui se passe lors d’une divergence : l’étirement de la lithosphère provoque son étirement mais aussi son amincissement. Donc, « en théorie », la lithosphère doit se comporter comme une gomme qu’on étire et se décoller du sommet de l’asthénosphère. Que fait alors l’asthénosphère ? Elle remonte pour combler ce vide de sorte que la lithosphère et l’asthénosphère restent toujours collées l’une à l’autre.

Ha, mais si l’asthénosphère remonte la pression sur « ses épaules » doit diminuer, tandis qu’elle reste très chaude. Toujours aussi chaude mais moins écrasée, l’asthénosphère qui remonte au niveau de la divergence (rift puis dorsale) peut entrer en fusion partielle.


Il se produit un phénomène similaire dans le cas d’un point chaud : le manteau qui remonte subit de moins en moins de pression tandis qu’il reste très chaud. Arrivée sous la lithosphère il entre en fusion partielle.


En espérant avoir été clair,

Coline 1ère S

Re: L'expansion océanique

Messagepar Coline 1ère S » 31 mai 2016, 20:23

Je vous remercie pour vos explications claires et efficaces !!!
Je crois avoir compris du coup. Mais cela reste étrange car nous avons appris que la divergence était créée par la création de magma au niveau de la dorsale... Est-ce pour faciliter l'explication en attendant l'année prochaine ? En tout cas moi ça ne me facilite rien car ça m'embrouille plus qu'autre chose !
Donc si je comprends bien l'origine de l'expansion océanique c'est la convergence (dont l'origine sera expliquée l'année prochaine, suspens !!) ?

jjanin
Administrateur
Messages : 6352
Enregistré le : 10 juil. 2008, 23:11
Lieu de travail ou de résidence : Sain Bel (69)
Contact :

Re: L'expansion océanique

Messagepar jjanin » 31 mai 2016, 20:54

cartierjulien a écrit :Seulement voilà, l’hypothèse en question a depuis été amplement remise en question à tel point que les mouvements de convection ne sont plus considérés comme le moteur des plaques (au mieux ils y participeraient de façon minime).


Il ne faut pas réduire la convection générale du manteau à la remontée de matière à l'aplomb des dorsales.
La convection est bien à l'origine (de manière plus ou moins directe) du mouvement des plaques :
http://planet-terre.ens-lyon.fr/article/moteur-tectonique-plaques.xml
JJ

Gilles Gutjahr
Messages : 1610
Enregistré le : 25 août 2008, 10:46
Lieu de travail ou de résidence : Cahors - Lot

Re: L'expansion océanique

Messagepar Gilles Gutjahr » 31 mai 2016, 21:00

Coline 1ère S a écrit :Donc si je comprends bien l'origine de l'expansion océanique c'est la convergence ...

Non, l'expansion océanique n'a pas pour origine la convergence. Rédigée ainsi, cette idée est fausse.
Lorsque la dorsale est en fonctionnement, les 2 causes principales de l'expansion sont, d'une part la poussée exercée par la montée de matériaux à faible densité dans son axe et d'autre part, les courants de convection divergents dans l'asthénosphère. C'est le cas des dorsales lentes type atlantique par exemple.
Dans certains cas (dorsales rapides du Pacifique par exemple), la traction exercée sur une des plaques, engagée par ailleurs dans un processus de subduction, peut s'ajouter aux 2 causes précédentes, augmenter la vitesse de déplacement de cette plaque et donc augmenter la vitesse d'expansion océanique.

cooluber-TGarrigues
Messages : 6701
Enregistré le : 01 avr. 2009, 19:46
Lieu de travail ou de résidence : Verneuil sur Seine (78)
Contact :

Re: L'expansion océanique

Messagepar cooluber-TGarrigues » 31 mai 2016, 21:43

Pour continuer dans la modélisation, moi je préfère le carambar à la gomme, parce que c'est meilleur déjà! :D
Toujours avoir un carambar le jour de l'exam!

Une autre question n'a, semble-t-il, pas été clarifiée: Pourquoi les océans naissent au niveau des continents?
Coline 1ère S a écrit :Au niveau d'un continent, une divergence peut entraînée la formation d'un rift. Le continent se fracture par de nombreuses failles normales découpant des blocs basculés qui s'effondrent vers le centre du rift.

Les continents fonctionnent comme des couvercles sur l'asthénosphère, ce qui est un lieu privilégier d'accumulation de la chaleur (énergie thermique), et de fracturation...
Schooltoujours!

cartierjulien
Messages : 108
Enregistré le : 09 mars 2014, 17:50
Lieu de travail ou de résidence : cannes

Re: L'expansion océanique

Messagepar cartierjulien » 31 mai 2016, 22:36

Bonsoir,

les échanges qui précédent illustrent à merveille le fondement même de toute science : le désaccord et le débat argumenté. Trop souvent les cours donnent l’impression que « désormais on sait » et que seuls les scientifiques du passé ont pu se tromper. Un peu comme si, par exemple, les erreurs d’Alfred Wegener ne pouvaient plus se reproduire aujourd’hui.

Votre professeur de philosophie a pourtant du insister sur le fait que, par définition, une théorie scientifique n’est jamais une vérité absolue, mais un édifice en perpétuel discussion et remaniement.

Evidement, il ne s’agit pas de sombrer dans le relativisme (tout se vaut et tout se discute). Ainsi, les mécanismes à l’origine de la fusion partielle des roches du manteau (que ce soit au niveau d’un rift, d’une dorsale, d’une zone de subduction ou d’un point chaud) font largement consensus.

Mais, il existe toujours des pans d’une théorie scientifique pour lesquels le consensus n’existe pas (ou peu). C’est encore le cas du moteur des plaques.

Historiquement, l’idée que des mouvements de convection dans le manteau puissent être à l’origine de mouvements des plaques de lithosphère sus-jacentes se développent entre les années 30 et 50, peu après l’abandon de la théorie de la « dérive des continents » formulée par Wegener. De nombreux géologues y contribuent et je suppose que votre manuel doit citer le nom de l’un d’entres eux, Hess. La convection du manteau ne fait toutefois pas consensus avant les années 60-70, c'est-à-dire lorsqu’apparaît puis s’impose la théorie de la tectonique des plaques.

Mais, presque aussitôt, l’image de plaques se déplaçant passivement au-dessus d’un manteau animé de cellules de convection est remise en question. Non pas que la convection ne joue aucun rôle, mais elle intègre en fait la lithosphère. Autrement dit, les plaques de lithosphères ne font pas que se promener en surface, indéfiniment déplacées par des mouvements sous-jacents, non, en réalité les plaques appartiennent aux cellules de convection.

Pour faire simple, disons que lorsqu’une lithosphère océanique froide entre en subduction cela correspond bien à une forme de convection : de la matière froide donc dense s’enfonce dans de la matière plus chaude donc moins dense. Et ce plongement s’accompagne de formation d’une jeune lithosphère océanique chaude donc peu dense à partir du manteau (puisque c’est la fusion partielle du manteau à l’axe des dorsales qui fourni la matière de la jeune lithosphère).

Je vais un peu casser le suspens, mais en terminale on enseigne que le principal moteur du déplacement des plaques correspond au plongement (subduction) de la lithosphère océanique. Pour le comprendre il suffit de reprendre l’image des draps sur les tables. Si un drap repose aux 3/4 sur une table et qu’il en dépasse (et donc pend) de 1/4 de sa longueur, le bout qui pend « tire » sur le reste du drap qui repose encore à plat sur la table. Et bien cette traction peut-être suffisante pour faire avancer tout le drap en direction du vide ! C’est ce qui se passe au niveau d’une subduction : la partie de la lithosphère océanique qui plonge « tire » la partie de la lithosphère océanique qui se trouve encore en surface.

Cela explique bien le mouvement des plaques dont l’une des bordures entre en subduction. Mais, comment expliquer le mouvement de plaques dont aucun côté n’entre en subduction ?! C’est ici qu’actuellement il n’y a plus consensus.

Plusieurs autres moteurs, moins forts mains néanmoins actifs, sont proposés. En particulier, au niveau d’une dorsale il existe ce que l’on appelle une « poussée », mais attention il ne s’agit pas d’une « poussée » du bas vers le haut : ce n’est pas la montée du magma et/ou du manteau qui pousse les plaques divergentes. C’est en réalité une « poussée gravitaire ». En gros l’asthénosphère fait à cet endroit une « bosse » et les deux plaques de lithosphères qui recouvrent cette « bosse » glissent sur elles comme une luge sur une pente sous l’effet de la gravité.

Ce moteur complémentaire pourrait expliquer la divergence de part et d’autre de la dorsale Atlantique alors que ni d’un côté ni de l’autre on ne trouve de subduction significative (hormis aux Antilles).

Reste la question des cellules de convection qui existent bel et bien DANS l’asthénosphère. Sont-elles responsables, ne serait-ce qu’en partie, du mouvement des plaques ?

Certains travaux de recherches suggèrent que oui, d’autres au contraire suggèrent que non.

Toutefois, votre cours de première S permet d’ores et déjà de réfléchir à cette controverse. En effet, l’un des arguments que l’on opposa à Wegener concernait les forces de frictions gigantesques qu’auraient dû entraîner le déplacement de continents solides sur un manteau solide. Il fait actuellement consensus que la base de la lithosphère (la LVZ) présente des propriétés géophysiques très particulières qui lui permettent de se comporter comme une « couche de savon » ce qui diminue fortement les frottements et ainsi autorise le déplacement de la lithosphère sur l’asthénosphère. Or, cela constitue un argument à l’encontre du rôle moteur des cellules de convection : comment pourraient-elles entraîner le déplacement des plaques de lithosphères si entres les plaques et les cellules existe une « couche savon » qui diminue les forces de friction ?

Si cet été l’envie vous en prend vous trouverez davantage d’informations dans les deux articles suivants écrits par des géologues français très compétents.

http://planet-terre.ens-lyon.fr/article/moteur-tectonique-plaques.xml

http://planet-terre.ens-lyon.fr/article ... laques.xml


Bien cordialement

cooluber-TGarrigues
Messages : 6701
Enregistré le : 01 avr. 2009, 19:46
Lieu de travail ou de résidence : Verneuil sur Seine (78)
Contact :

Re: L'expansion océanique

Messagepar cooluber-TGarrigues » 31 mai 2016, 22:48

cartierjulien a écrit :Je vais un peu casser le suspens, mais en terminale on enseigne que le principal moteur du déplacement des plaques correspond au plongement (subduction) de la lithosphère océanique. Pour le comprendre il suffit de reprendre l’image des draps sur les tables. Si un drap repose aux 3/4 sur une table et qu’il en dépasse (et donc pend) de 1/4 de sa longueur, le bout qui pend « tire » sur le reste du drap qui repose encore à plat sur la table. Et bien cette traction peut-être suffisante pour faire avancer tout le drap en direction du vide ! C’est ce qui se passe au niveau d’une subduction : la partie de la lithosphère océanique qui plonge « tire » la partie de la lithosphère océanique qui se trouve encore en surface.


Ooooh le spoiler!

cartierjulien a écrit : Il fait actuellement consensus que la base de la lithosphère (la LVZ) présente des propriétés géophysiques très particulières qui lui permettent de se comporter comme une « couche de savon » ce qui diminue fortement les frottements et ainsi autorise le déplacement de la lithosphère sur l’asthénosphère. Or, cela constitue un argument à l’encontre du rôle moteur des cellules de convection : comment pourraient-elles entraîner le déplacement des plaques de lithosphères si entres les plaques et les cellules existe une « couche savon » qui diminue les forces de friction ?


Si la couche de savon diminue les forces de friction, elle ne les annule pas...
Schooltoujours!

Gilles Gutjahr
Messages : 1610
Enregistré le : 25 août 2008, 10:46
Lieu de travail ou de résidence : Cahors - Lot

Re: L'expansion océanique

Messagepar Gilles Gutjahr » 01 juin 2016, 02:54

Ne comprenant pas trop la tournure que prend ce fil, je te renvoie, Coline, à une réponse écrite par une géologue sur ce même forum, au sujet du moteur d'une dorsale lente. C'est simple et très clair, donc parfait pour un élève de lycée.

Coline 1ère S

Re: L'expansion océanique

Messagepar Coline 1ère S » 01 juin 2016, 13:24

D'accord... donc si je comprends bien l'origine de l'expansion océanique n'est pas certaine ? Il y a plusieurs possibilités, ou peut-être les 3 en même temps (?) :
- les mouvements de convection
- la remontée du magma
- la subduction
Si c'est le cas ils auraient pu le dire plus clairement dans mon cours parce que c'est un bon moyen de s'embrouiller ! Il faut quand même avouer que c'est assez complexe tout ça ! ;)

Frederic Labaune
Messages : 13197
Enregistré le : 10 juil. 2008, 19:09
Lieu de travail ou de résidence : Dijon
Contact :

Re: L'expansion océanique

Messagepar Frederic Labaune » 01 juin 2016, 15:05

Non, la remontée de magma est la conséquence de l'expansion océanique (tout est SOLIDE dans le manteau) et non pas la cause.
Fred SVT inside

Coline 1ère S

Re: L'expansion océanique

Messagepar Coline 1ère S » 01 juin 2016, 20:18

D'accord, je crois que j'ai compris ! ;)
Merci à tous !!!!


Retourner vers « Niveau Lycée »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 21 invités