Visite à Lithologie Bourgogne

Frederic Labaune
Messages : 12940
Enregistré le : 10 juil. 2008, 19:09
Lieu de travail ou de résidence : Dijon
Contact :

Visite à Lithologie Bourgogne

Messagepar Frederic Labaune » 05 sept. 2015, 19:54

Bonjour.

Dans le cadre de la réalisation d'un site sur les lames de roches - http://www.macromicrophoto.fr/petrography/index.html - j'ai pris contact avec Philippe Blanc, patron de Lithologie Bourgogne, une petite entreprise de litholamellage (tellement petite qu'il est le seul employé).
Philippe travaille pour des facs (qui ont tendance à ne pas remplacer leurs propres litholamelleurs), la recherche (archéologie, pédologie...), le BTP, les pétroliers.
En visitant son atelier, j'ai appris qu'on pouvait indurer des matériaux meubles et en faire des lames comme avec une roche. J'ai exploité cette possibilité pour proposer des vues assez originales à partir de dons de sables de la part d'un arénophile/arénologue, Jacques Lapaire (lien)

Dans les posts qui vont suivre, je vous propose un petit reportage en images permettant de montrer comment on réalise une lame mince... en espérant que ça vous permettra de répondre à quelques questions d'élèves lors que vous ferez de la pétrographie.
Fred SVT inside

Frederic Labaune
Messages : 12940
Enregistré le : 10 juil. 2008, 19:09
Lieu de travail ou de résidence : Dijon
Contact :

Re: Visite à Lithologie Bourgogne

Messagepar Frederic Labaune » 05 sept. 2015, 20:03

La première étape est d'obtenir un "sucre" à partir de l'échantillon de roche proposé.
Il faut pour cela une scie à disque, ressemblant à un gros coupe-carreaux (les bricoleurs savent de quoi je parle)

Dans le cadre d'un matériau meuble, un sable par exemple, le sucre est réalisé grâce à un moule perdu (une feuille d'aluminium pliée grâce à un gabarit).

Image

Ensuite, on verse dans le moule une résine araldite à deux composants. Selon la nature des matériaux, il faut choisir une résine qui a une dureté proche afin de ne pas avoir de problèmes dans les étapes ultérieures.

Image
(dosage du catalyseur)

Le mélange est mis à durcir sur une plaque thermostatée afin d'accélérer la prise.

Image

Une fois l'ensemble induré, la base du sucre est coupée à la scie (c'est cette même scie qui sert à débiter les cailloux, les fragments de poterie...)

Image
Fred SVT inside

Frederic Labaune
Messages : 12940
Enregistré le : 10 juil. 2008, 19:09
Lieu de travail ou de résidence : Dijon
Contact :

Re: Visite à Lithologie Bourgogne

Messagepar Frederic Labaune » 05 sept. 2015, 20:09

Ensuite, cette base de sucre Elle est polie afin d'obtenir une surface bien plane qui sera en contact avec la lame de verre.
On commence avec un grain grossier et on diminue au fur et à mesure la taille des grains jusqu'à obtenir une surface sans trace de polissage.

Image
(différents « grains » de disque de polissage)

Image
(eh oui, il faut y mettre les doigts... autant dire qu'il ne faut pas être trop amateur...)

Image
(ce qu'il reste du sucre de sable induré, après découpe et polissage)

Le collage du sucre sur la lame de verre est réalisé avec une résine époxyde qui est plus fluide qu'une résine araldite. Cela permet de limiter les bulles d'air qui se forment lorsque l'on mélange les deux composants.
Une fois les bulles d'air chassées entre l'échantillon et la lame, le collage est maintenu par des masses sur une plaque chauffante, afin d'avoir un film le plus fin et régulier possible.

Image
Fred SVT inside

Frederic Labaune
Messages : 12940
Enregistré le : 10 juil. 2008, 19:09
Lieu de travail ou de résidence : Dijon
Contact :

Re: Visite à Lithologie Bourgogne

Messagepar Frederic Labaune » 05 sept. 2015, 20:14

Une fois que la colle a fait sa prise, l'échantillon est arasé à 500 µm grâce à une scie de précision.

Image

Image
(c'est le morceau à gauche, avec la lame de verre qui sera travaillé par la suite...)

Par la suite, on mets la lame dans une rectifieuse pour abaisser l'épaisseur à 100 µm et obtenir une surface bien plane.

Image

Image
Fred SVT inside

Frederic Labaune
Messages : 12940
Enregistré le : 10 juil. 2008, 19:09
Lieu de travail ou de résidence : Dijon
Contact :

Re: Visite à Lithologie Bourgogne

Messagepar Frederic Labaune » 05 sept. 2015, 20:19

Les finitions se font à la main et il faut l'expertise d'un pro pour arriver à une épaisseur normée, à 30 micromètres.

Image

Image
(ponçage à l'eau)

Image
(vérification de l'épaisseur avec un comparateur, précis au micromètre)

Un microscope polarisant est nécessaire pour vérifier l'épaisseur (les grains de quartz doivent être gris/blanc/noir et pas jaunes par exemple)

Image
Fred SVT inside

Philippe COSENTINO
Messages : 2873
Enregistré le : 11 juil. 2008, 11:17
Lieu de travail ou de résidence : Académie de Nice

Re: Visite à Lithologie Bourgogne

Messagepar Philippe COSENTINO » 05 sept. 2015, 20:27

C'est bien plus complexe que ce que je ne l'imaginais. De quoi décourager un amateur qui voudrait s'y mettre ...

Frederic Labaune
Messages : 12940
Enregistré le : 10 juil. 2008, 19:09
Lieu de travail ou de résidence : Dijon
Contact :

Re: Visite à Lithologie Bourgogne

Messagepar Frederic Labaune » 05 sept. 2015, 20:28

Travail terminé... parfois, l'échantillon est plus petit qu'un sucre (d'où le contour qui n'est pas régulier)

Image

En finition, le litholamelleur peut ajouter (coller) une lame couvre-objet pour améliorer l'observation au microscope

Image

Produit fini

Image

Après xxx clichés

Image
(en mode "zoomify - ICI)
Fred SVT inside

Frederic Labaune
Messages : 12940
Enregistré le : 10 juil. 2008, 19:09
Lieu de travail ou de résidence : Dijon
Contact :

Re: Visite à Lithologie Bourgogne

Messagepar Frederic Labaune » 05 sept. 2015, 20:34

Philippe COSENTINO a écrit :C'est bien plus complexe que ce que je ne l'imaginais. De quoi décourager un amateur qui voudrait s'y mettre ...


Disons que là, on part d'un matériau meuble.
Avec une roche solide, les premières étapes sont un peu plus "simples"
-> faire un sucre, aplanir et polir sa base puis coller.

Gilles Gutjahr a réussi à faire des choses sympa, entièrement à la main avec ses élèves (lien)

Ensuite, Philippe préfère travailler les roches calcaires... les roches magmatiques et métamorphiques, c'est plus dur, ça use les machines et l'homme.
(dire que je ne lui amène que ça)

Selon la quantité demandée, selon les finitions, les délais... une lame est facturée entre 15 et 25 euros.
Fred SVT inside

cooluber-TGarrigues
Messages : 6184
Enregistré le : 01 avr. 2009, 19:46
Lieu de travail ou de résidence : Verneuil sur Seine (78)
Contact :

Re: Visite à Lithologie Bourgogne

Messagepar cooluber-TGarrigues » 05 sept. 2015, 23:06

Quel travail! :o
Super reportage fred! :20: :chapeau:

Frederic Labaune a écrit :Une fois les bulles d'air chassées entre l'échantillon et la lame, le collage est maintenu par des masses sur une plaque chauffante, afin d'avoir un film le plus fin et régulier possible.

Sur la photo avec la masse on a l'impression que c'est la face du dessous, donc avec alu (?), qui est collée sur la lame de verre?
Schooltoujours!

Frederic Labaune
Messages : 12940
Enregistré le : 10 juil. 2008, 19:09
Lieu de travail ou de résidence : Dijon
Contact :

Re: Visite à Lithologie Bourgogne

Messagepar Frederic Labaune » 05 sept. 2015, 23:11

cooluber-TGarrigues a écrit :Sur la photo avec la masse on a l'impression que c'est la face du dessous, donc avec alu (?), qui est collée sur la lame de verre?

C'est la face coupée et polie... il n'y a plus d'alu.
(mais le pourtour du moule persiste)
;)
Fred SVT inside

j.pellegrino
Messages : 4806
Enregistré le : 20 août 2008, 19:09
Lieu de travail ou de résidence : Marseille

Re: Visite à Lithologie Bourgogne

Messagepar j.pellegrino » 06 sept. 2015, 00:42

Mazette quel boulot !

(pas de gants de protection ? Il faut pas trembler !)
JP

marie-claude segui
Administrateur
Messages : 11744
Enregistré le : 24 juin 2008, 06:53
Lieu de travail ou de résidence : Académie de Toulouse
Contact :

Re: Visite à Lithologie Bourgogne

Messagepar marie-claude segui » 06 sept. 2015, 07:34

En finition, le litholamelleur peut ajouter (coller) une lame couvre-objet pour améliorer l'observation au microscope


La quasi totalité des lames minces que j'ai vues n'ont pas de lames couvre objet.
Et je croyais que ça n'améliorait pas l'observation, au contraire je dirais...

En tout cas ce reportage en images est très précis et complet! Merci Fred! :D

Erika Follien
Messages : 2974
Enregistré le : 21 août 2008, 10:04
Lieu de travail ou de résidence : Annonay (07)

Re: Visite à Lithologie Bourgogne

Messagepar Erika Follien » 06 sept. 2015, 10:36

Super reportage Fred !
C'est effectivement un sacré boulot... et on comprend mieux le prix de ces fichues lames minces :roll: :roll:


Retourner vers « Reportages »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité