Magnétisme rémanent des basaltes

Hervé Furstoss
Messages : 608
Enregistré le : 26 mars 2011, 19:09
Lieu de travail ou de résidence : Mulhouse

Magnétisme rémanent des basaltes

Messagepar Hervé Furstoss » 23 mars 2015, 11:32

Bonjour,
Dans l’étude du paléomagnétisme nous abordons la rémanence du magnétisme dans les basaltes.
Une manipulation classique est souvent présentée, elle consiste à approcher une boussole d’un échantillon de basalte pour constater la déviation de l’aiguille de la boussole par le champ magnétique du basalte.
Cependant j’ai pu constater que finalement très peu de basaltes dévient les boussoles !

Ayant, par ailleurs, eu l’occasion de me promener sur des champs de basaltes avec une boussole à aiguille, j’ai également pu constater que effectivement il arrive de rencontrer de manière, semble-t-il , aléatoire des basaltes qui dévient énormément l’aiguille de la boussole mais que cela n’est pas du tout une propriété générale de ces roches.

J’ai eu, une fois, l’occasion de rencontrer brièvement un géo-magnéticien et j’ai pu lui poser cette question. Il m’avait parlé d’un magnétisme acquis lorsque la foudre frappe ces roches mais je n’ai pas eu l’occasion de développer le mécanisme à l’origine de cette propriété magnétique des basaltes.

Pouvez-vous confirmer ce mécanisme d’acquisition du magnétisme des basaltes et nous préciser ces caractéristiques ? Quel est le champ magnétique enregistré ? La foudre fait elle passer les matériaux au-dessus du point de Curie ? …

Corollairement cela me pose question sur les méthodes de mesures et d’enregistrement des anomalies magnétiques. N’étant pas très familiarisé avec les unités utilisées en terme de magnétisme il est difficile de se rendre compte de ce que cela représente.

Quelle est la valeur de ces anomalies par rapport au champ normal, cela se mesure-t-il en % en ‰ du champ normal ? Les magnétomètres utilisés sont-ils extrêmement sensibles ? …

En vous remerciant par avance de vos réponses.

Cordialement

Henri-Claude NATAF
Messages : 6
Enregistré le : 02 févr. 2015, 10:47

Re: Magnétisme rémanent des basaltes

Messagepar Henri-Claude NATAF » 04 avr. 2015, 12:15

Bonjour et merci pour votre message.

les basaltes "enregistrent" le champ magnétique en se refroidissant au moment où les minéraux ferromagnétiques qu'ils contiennent (magnétite par exemple) atteignent la température de Curie. Une fois refroidi, le basalte peut encore "enregistrer" d'autres champs magnétiques (ce sont d'autres minéraux ou d'autres "domaines" magnétiques qui s'aimantent). Au final, un échantillon de basalte est aimanté avec un champ composite qui reflète ces différents épisodes d'aimantation.

Les basaltes des fonds océaniques ont enregistré le champ magnétique de la Terre qui régnait lors de leur refroidissement. Si ce champ était l'opposé du champ actuel, ils ont aujourd'hui une aimantation qui combine ce champ "fossile" et le champ actuel (enregistré postérieurement). Quand on mesure le champ total à la surface de la mer, on voit donc le champ actuel (qui domine, avec des intensités de l'ordre de 5 x 10^-5 T) et des "anomalies" qui reflètent en particulier le champ fossile. Ces anomalies sont typiquement 100 fois plus faibles (environ 10^-7 T, ou 100 gamma) que le champ total.

L'aimantation d'un basalte sur le terrain ne dévie donc pas forcément beaucoup la boussole. Certaines roches sont beaucoup plus magnétisées.

La foudre peut aimanter les roches qu'elles frappent. Les minéraux ne passent pas au-dessus de la température de Curie mais le champ magnétique créé par la forte décharge électrique de la foudre aimante certains domaines magnétiques (comme une aiguille ferromagnétique s'aimante à froid au contact d'un aimant).

cordialement,


Retourner vers « HC. NATAF (2015) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité