Géométries passée et future de la géodynamique interne

ask
Messages : 3
Enregistré le : 04 mars 2015, 14:04
Lieu de travail ou de résidence : Bordeaux

Géométries passée et future de la géodynamique interne

Messagepar ask » 04 mars 2015, 18:22

Bonjour,
Je vous remercie de prendre de votre temps pour répondre à ces questions qui concernent les géométries passée et future de la géodynamique du noyau et de la géodynamique du manteau.

Existe-t-il des simulations qui permettent d'émettre des hypothèses sur la géométrie de la géodynamique du noyau et de la géodynamique du manteau :
- à l'Hadéen & à l'Archéen?
- dans le futur?

Peut-on estimer les nombres de Rayleigh du manteau et du noyau pour ces époques ?

Egalement, pouvez-vous svp nous communiquer des références d'articles scientifiques qui sont sortis sur ces sujets?

Un grand merci à vous !

Henri-Claude NATAF
Messages : 6
Enregistré le : 02 févr. 2015, 10:47

Re: Géométries passée et future de la géodynamique interne

Messagepar Henri-Claude NATAF » 04 avr. 2015, 12:38

Merci pour votre message, et toutes mes excuses pour avoir tant tardé à vous répondre...

la question de l'évolution thermique (et dynamique) du manteau et du noyau terrestre depuis la formation de la Terre est une question très importante et très difficile... Pour les époques pas trop anciennes (age inférieur à environ 500Ma) on peut s'appuyer sur les reconstituions de la tectonique des plaques pour avoir une idée de la structure convective du manteau. Et pour le noyau, on a des indications sur la polarité du champ magnétique (normal ou inverse), et sur son intensité grâce au paléomagnétisme.

Mais pour les époques + anciennes, on ne s'attache plus à décrire la géométrie des écoulements dans le manteau, mais + simplement à évaluer le profil moyen de température avec la profondeur, et le bilan d'énergie (par exemple : quel flux de chaleur à la surface de la Terre,; à la frontière du noyau; quelle rayon a la graine solide à l'intérieur du noyau; etc).

De tels scénarios ont été proposés dès la fin des années 1970, mais on continue de s'interroger car il existe des incertitudes fortes. En particulier la quantité d'éléments radioactifs (U, Th, K) dans le manteau; la conductivité thermique du fer dans le noyau, qui a récemment été ré-évaluée. Grâce à de tels scénarios, on pense que la graine est plutôt jeune (500Ma environ), et qu'une partie du manteau a été fondue pendant une bonne partie de l'histoire précoce de la Terre.

Voici quelques références (en espérant que vous pouvez y avoir accès):

Labrosse S., Thermal evolution of the core with a high thermal conductivity, Physics of the Earth and Planetary Interiors, in press, 2015. doi:10.1016/j.pepi.2015.02.002

Labrosse S., J.-P. Poirier, J.-L. Le Mouël, On cooling of the Earth’s core, Phys. Earth Planet. Inter., 99 (1997), pp. 1–17

McKenzie D.P. and Weiss N., Speculations on the Thermal and Tectonic History of the Earth, Geophysical Journal International, 42, 131-174, 1975.
doi:10.1111/j.1365-246X.1975.tb05855

en espérant que ces quelques éléments vous seront utiles,
cordialement,


Retourner vers « HC. NATAF (2015) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité