sédiments de la lithosphère océanique

En Janvier et Février, des questions de géologie
lena
Messages : 30
Enregistré le : 08 sept. 2010, 16:56
Lieu de travail ou de résidence : nord 29

sédiments de la lithosphère océanique

Messagepar lena » 01 févr. 2015, 23:18

Bonsoir,
voici une question très simple..mais à laquelle je ne trouve pas de réponse :oops: : les sédiments océaniques appartiennent-ils à la ''lithosphère océanique''? ou alors sont-ils SUR la lithosphère océanique? je ne sais jamais que dire aux élèves.. merci de votre réponse (j ai honte, j ai honte!!! mais cela ne tue pas!!!)
cordialement

Jacques MALAVIEILLE
Messages : 9
Enregistré le : 05 janv. 2015, 16:28

Re: sédiments de la lithosphère océanique

Messagepar Jacques MALAVIEILLE » 02 févr. 2015, 16:50

La question n'est pas si simple...
De façon schématique, il existe deux contextes géologiques qui permettent de déposer des sédiments sur de la lithosphère océanique.
1) Les domaines profonds où peuvent se déposer directement sur le plancher océanique des sédiments de type radiolarites, qui sont constitués en grande partie des tests siliceux de micro organismes planctoniques morts. Ces sédiments issus de la matière organique sont produits en domaine océanique et les volumes sédimentaires associés sont très faibles. Dans le même contexte, il existe également des sédiments détritiques (détritisme ophiolitique), qui sont produits localement par le démantèlement de reliefs sous marins (escarpements de failles associés à la tectonique des rides, reliefs des grandes failles transformantes, volcans sous marins…). Ces sédiments restent à proximité immédiate des reliefs et sont constitués essentiellement de débris d’ophiolites (roches ferro-magnésiennes issues de la lithosphère océanique).
2) Dans les domaines océaniques situés à proximité de domaines continentaux où des orogènes actifs produisent de gros volumes de sédiments. Ces sédiments transportés par les grands fleuves produisent de grands deltas sous-marins, qui peuvent reposer sur la lithosphère océanique. On en trouve sur des marges passives (Angola par ex), ou bien dans des fosses de subduction où les sédiments viennent s’accumuler et former des prismes d’accrétion sédimentaires sous l’effet de la convergence tectonique (fosse et prisme d’accrétion de Manille par ex.).
Accessoirement, on peut trouver des sédiments carbonatés déposés directement sur de la lithosphère océanique dans des domaines particuliers où le plancher océanique aura été suffisamment soulevé pour se trouver dans une zone compatible avec la production de carbonates (observé localement le long de quelques failles transformantes).


Retourner vers « J.MALAVIEILLE (2015) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité