effets de la concentration

stprof
Messages : 1
Enregistré le : 21 août 2011, 10:28
Lieu de travail ou de résidence : ac dijon
Contact :

effets de la concentration

Messagepar stprof » 09 nov. 2014, 11:54

Bonjour,
J'enseigne en collège REP+. Les élèves débordent d'énergie mais ils ont de grandes difficultés à se concentrer sur le travail scolaire et à gérer les émotions fortes (frustrations, colères...). Ils se découragent très rapidement face aux difficultés d'apprentissages.
J'ai diversifié les approches didactiques pour les motiver mais le problème de concentration persiste et se renforce d'année en année.
Actuellement de nombreuses recherches en neurosciences et en psychologie s'intéressent aux effets neurobiologiques et comportementaux de la "méditation pleine conscience" ("mindfulness").
Depuis septembre j'ai mis en place dans certaines classes de petits exercices simples de concentration en début de séances (attention sur la respiration, sur les sensations, sur les émotions). J'aimerais évaluer, avec une démarche scientifique, les effets comportementaux (s'il y en a!) de ces exercices.
Je crois savoir qu'il existe des outils d'évaluation des comportements en psychologie comportementale. Pourriez-vous m'indiquer s'il existe ce genre d'outil d'évaluation simplifié adapté à la pédagogie.
En vous remerciant de vos précisions.

Jean-Michel HUPE
Messages : 13
Enregistré le : 06 nov. 2014, 16:29

Re: effets de la concentration

Messagepar Jean-Michel HUPE » 16 nov. 2014, 21:02

Bonjour,

En effet il existe des outils d’évaluation en psycho expérimentale, mais la question sera de toute façon de savoir qu’est-ce que vous voulez évaluer. Une modification des fonctions exécutives (concentration) ? Ou bien plutôt l’acquisition des apprentissages ?
En ce qui concerne les exercices adaptés à la pédagogie, je ne suis pas le bon interlocuteur (c’est plutôt le travail des éspé, si j’ai bien compris) et de toute façon il y a des chances que ce soit à vous de faire ce travail d’adaptation : vous savez ce qu’il est possible de faire ou ne pas faire dans la classe.
Idéalement, il faudrait collaborer avec un chercheur, démarche qui est aujourd’hui encouragée par le ministère (vous pouvez consulter les conférences qui ont eu lieu cette semaine, les vidéos devraient être disponibles sur le site du Collège de France : http://www.college-de-france.fr/site/stanislas-dehaene/symposium-2014-11-13-15h00.htm mention a été faite de tests mesurant l’inhibition dans la conférence de Daphné Bavelier, tests simples qui pourraient vous intéresser).

Il se trouve que ma collègue Chlöé Farrer au CerCo s’est intéressée récemment à ces questions des fonctions exécutives chez l’enfant, et elle développe en ce moment à Toulouse des projets de recherche avec les enfants dans les écoles. Elle s’intéresse très précisément au rôle de la méditation, et donc partage votre questionnement. Je vous engage donc à la contacter directement (vous trouverez son e-mail sur le site du CerCo). Je l’ai bien sûr prévenue et elle sera intéressée de communiquer avec vous afin que vous puissiez partager vos expériences et compétences respectives.
Modifié en dernier par Erika Follien le 17 nov. 2014, 09:45, modifié 1 fois.
Raison : correction des balises url


Retourner vers « JM.HUPE (2014) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité