Actions Vigie-Nature SPIPOLL

Pour toutes les questions d'écologie
coline
Messages : 8
Enregistré le : 01 juil. 2008, 09:48
Lieu de travail ou de résidence : Sud

Actions Vigie-Nature SPIPOLL

Messagepar coline » 09 sept. 2014, 19:12

Bonjour,

Dans les actions de Vigie-Nature école, il y a par exemple le suivi photographique des insectes pollinisateurs (SPIPOLL).
Pratiquement comment peut-on faire si on veut participer?
Concrètement, avez-vous des résultats nombreux, exploitables?

Merci

Sébastien TURPIN
Messages : 3
Enregistré le : 02 juil. 2014, 11:03

Re: Actions Vigie-Nature SPIPOLL

Messagepar Sébastien TURPIN » 10 sept. 2014, 16:42

Bonjour,

Vigie-Nature École est un programme de sciences participatives qui propose actuellement 7 observatoires de la biodiversité dont le Spipoll (Suivi photographique des insectes pollinisateurs).
Pour chacun de nos observatoires, un protocole a été fixé avec l’équipe scientifique de Vigie-Nature. Pour le Spipoll, le protocole consiste à prendre en photo, pendant 20 min, tous les insectes qui se posent sur une fleur choisie par l’observateur (il peut s’agir d’un groupe de fleurs de la même espèce lorsqu’on est dans un massif). Les élèves doivent également prendre une photo du contexte paysager et une photo en gros plan de la fleur. Tous les documents nécessaires à la participation peuvent être téléchargés à cette adresse :
http://www.vigienature-ecole.fr/les-observatoires/participer-l-observatoire/le-protocole

De retour en classe, les élèves devront identifier les insectes photographiés à l’aide d’une clé de détermination en ligne. Ils enverront ensuite leurs photos et déterminations associées aux chercheurs du Muséum via notre site web ( http://www.vigienature-ecole.fr ).
Concrètement, avant d’aller sur le terrain avec vos élèves, nous vous conseillons de les faire s’entraîner (pourquoi pas avec le collègue d’arts plastiques) à la prise de vue en mode macro afin de ne pas avoir que des photos floues en rentrant de la séance d’observation.
Au niveau du choix de l’appareil photo, la seule contrainte est qu’il possède un mode macro ce qui est le cas de la quasi-totalité des appareils photo du marché (y compris de nombreux smartphones).
Sur le terrain, il parait difficile d’avoir un appareil photo par élève, vous pouvez donc grouper les élèves par groupes de 2 ou 3 autour d’une fleur. Pour éviter que les élèves qui ne prennent pas de photos se lassent, vous pouvez leur faire remplir la fiche de terrain, leur faire dessiner la plante ou schématiser la localisation de la plante, ce qui sera utile pour la saisie des données. Nous vous conseillons d’attribuer les tâches qui incombent à chaque élève avant d’aller sur le terrain pour éviter tout oubli.
Nous proposons des exemples d’activités à réaliser avec vos élèves (du primaire au lycée) sur cette page :
http://www.vigienature-ecole.fr/l-espace-enseignants/vigie-nature-ecole-en-classe/exemples-de-parcours-autour-de-vigie-nature-ecole

Enfin concernant les résultats, en additionnant les données des scolaires et du grand public, il y a eu plus de 150 000 photos envoyées… les identifications associées à ces photos sont toutes vérifiées par un spécialiste !
Ces données sont analysées par les scientifiques de l’équipe qui vont ensuite pouvoir publier. Nous réalisons une synthèse de ces résultats régulièrement :
http://www.vigienature-ecole.fr/participer/le-spipoll/resultats-spipoll
et
http://www.vigienature-ecole.fr/sites/www.vigienature-ecole.fr/files/upload/news_letter_1.pdf

J’espère avoir répondu à vos questions et que vous ferez de belles observations.


Retourner vers « R. JULLIARD (2014) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités