re-gneiss

Modérateur : Christian NICOLLET

jeansamuel
Messages : 2
Enregistré le : 23 janv. 2012, 23:18
Lieu de travail ou de résidence : Dourdan

re-gneiss

Messagepar jeansamuel » 16 janv. 2014, 11:49

Merci pour ces rappels sur la géodiversité d'une roche métamorphique.
Je comprends qu'un leucosome puisse se mobiliser entre un mélanosome : mais comment se forment des alternances leucosome/mélanosome dans un orthogneiss : migration verticale d'un magma entre les restes de son protolithe (dans quelle "position de terre" faudrait-il orienter un orthogneiss ?

Je pensais que lors du métamorphisme les recristallisations se faisaient le long de plan liés aux contraintes a priori non-parallèles à la stratigraphie sédimentaire S0 : alors, comment le litage dans un paragneiss ?
En attente de pouvoir recristalliser :-)

Bref, y-a-t-il des études sur le spectre de fréquence des lits d'un gneiss ?

Christian NICOLLET
Messages : 20
Enregistré le : 31 déc. 2013, 16:13

Re: re-gneiss

Messagepar Christian NICOLLET » 17 janv. 2014, 17:59

jeansamuel a écrit :Merci pour ces rappels sur la géodiversité d'une roche métamorphique.
Je comprends qu'un leucosome puisse se mobiliser entre un mélanosome : mais comment se forment des alternances leucosome/mélanosome dans un orthogneiss : migration verticale d'un magma entre les restes de son protolithe (dans quelle "position de terre" faudrait-il orienter un orthogneiss ?

Un orthogneiss est un granite deformé et métamorphisé. Il n est pas migmatitique, donc sans leucosome/mélanosome formés par anatexie. Au cours de la déformation ductile, le granite acquiert une schistosité (ou foliation), surface d'aplatissement de la matière qui oriente les minéraux et en particulier les micas. Dans ce cas là, il n y a pas d'alternance remarquable mais juste une orientation des mnx.
Je pensais que lors du métamorphisme les recristallisations se faisaient le long de plan liés aux contraintes a priori non-parallèles à la stratigraphie sédimentaire S0 : alors, comment le litage dans un paragneiss ?

En effet, a priori, les plans de schistosite/foliation (S1) ne sont pas parallèles à S0 ; dans ce cas, vous avez une illustration (inutile que je la « rapatrie » ici) et explications à cette page pour expliquer ce litage tectonique (-metamorphique).
Cependant, à posteriori, la S1 est souvent parallèle à S0 car en déformation ductile, les plis sont isoclinaux, cad que les flancs sont parallèles et dans ce cas la, S0 (sur les flancs) est parallèle à S1 (qui est, elle meme, parallèle au plan axial du pli).

Arrangement des balises... enfin je crois! MC


Retourner vers « C. NICOLLET (2014) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité