Présentation

pour s'informer sur la mission océanographique "ODEMAR"
marie-claude segui
Administrateur
Messages : 11725
Enregistré le : 24 juin 2008, 06:53
Lieu de travail ou de résidence : Académie de Toulouse
Contact :

Présentation

Messagepar marie-claude segui » 01 nov. 2013, 15:41

Valérie Chavagnac géochimiste, participe à la mission océanographique "ODEMAR" dirigée par J. Escartin (IPGP) et au cours de sa mission, elle a bien voulu être en relation avec le forum. Nous la remercions pour cette disponibilité.
IPGP: Institut de Physique du Globe de Paris, gestion des observatoires volcanologique et sismiques francais, enseignement et recherche en sciences de la terre.

Voilà comment elle définit son rôle:

"Mon implication au sein de cette campagne se focalise sur la caractérisation des émanations de fluides chauds (plus connus sous le terme de fluides hydrothermaux) en lien avec la déformation, l'altération de la lithosphère. L'eau de mer qui s'infiltre le long des fractures, failles voit sa composition chimique s'altérer au fur et à mesure de son interaction avec l'encaissant. De ce fait, les fluides enregistrent les conditions auxquelles les interactions eau-roche ont pris place et sont à même de nous apporter des informations quant à la trajectoire de circulation au sein de la lithosphère océanique.

Pour prélever ces fluides, nous utilisons des seringues en titane capable de résister à de très fortes pressions et de températures, qui sont manipulées au fond par le robot ROV Victor6000 de l'Ifremer."


Vous trouverez ci-dessous le résumé de la campagne en mer, résumant les objectifs principaux de la campagne:

L'objectif du projet ODEMAR (Oceanic Detachments at the Mid-Atlantic Ridge) est, d'une part, de mieux comprendre la structure, la composition et l'évolution tectonique des systèmes de failles de détachement océaniques, et d'autre part, de mieux contraindre les liens qui existent entre déformation, altération et magmatisme au niveau de ces systèmes de failles. Les détachements océaniques sont reconnus comme un mode fondamental d'accrétion océanique et sont fréquents le long des rides lentes et ultra-lentes. Ces failles normales exhument, sur le fond océanique, des roches crustales profondes et mantelliques (core complex océaniques), et lorsqu'elles sont actives à l'axe, elles sont intrinsèquement liées à une déformation intense (sismicité) et à une activité hydrothermale et magmatique. La ride médio-atlantique concentre nombreuses failles de détachements et core complex océaniques entre 13° et 14°N et
représente donc un laboratoire naturel pour leur l'étude. Dans le cadre du projet ODEMAR, nous nous focaliserons sur les systèmes de détachements actifs situés à 13°20' N et 13°30'N.

Afin de comprendre l'accrétion océanique liée aux failles de détachement, nous proposons une nouvelle étude globale qui s'intéressera à tous les éléments des systèmes de failles de détachements, de son initiation au flanc conjugué de l'axe. Tout d'abord, nous envisageons d'effectuer une étude systématique de surface, incluant des levers géophysiques (bathymétrie multi-faisceau, magnétisme, analyse de la colonne d'eau) et un échantillonnage géologique (incluant une étude pétrologique, géochimique, structurale, géomicrobiologique, et paléomagnétique). Nous prévoyons aussi de
déployer un réseau d'OBS le long de la faille de détachement, et ce pour toute la durée de la campagne, afin d'étudier l'activité sismique et de mieux contraindre la géométrie de la faille, le type de déformation, et la distribution des événements sismiques de part et d'autre de la faille (footwall et hanging wall). Les données géologiques et géophysiques acquises au cours de la campagne, combinées avec des modèles numériques et des observations faites sur des analogues en domaine continental, fournira la vision la plus complète, jusqu'à ce jour, des mécanismes qui agissent et interagissent au niveau d'un système de faille de détachement, et en particulier les liens entre la distribution et le type de déformation, l'altération de la lithosphère et l'activité magmatique à l'axe. Enfin
nous espérons identifier les conditions magmatiques et rhéologiques caractéristiques requises pour la genèse et l'évolution des ces failles de détachements et ainsi déterminer comment la lithosphère se construit dans un tel contexte.

Afin de remplir les objectifs de cette campagne, nous requérons comme bateau le Pourquoi Pas ? et un ROV (Victor 6000). Ce projet est complémentaire d'autres projets de campagne dans la même zone (WHOI, USA ; U. Cardiff, UK ; IFREMER, France).

marie-claude segui
Administrateur
Messages : 11725
Enregistré le : 24 juin 2008, 06:53
Lieu de travail ou de résidence : Académie de Toulouse
Contact :

Re: Présentation

Messagepar marie-claude segui » 30 déc. 2013, 21:22

Bonsoir,
Un grand merci à Valérie Chavagnac pour sa participation et une bonne fin de mission!
Nous allons fermer ce forum et le mettre dans les archives des scientifiques.


Retourner vers « V. CHAVAGNAC (2013) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité