Anatexie et fusion syn-tectonique

Jusqu'au 22 octobre...
Hervé Furstoss
Messages : 611
Enregistré le : 26 mars 2011, 19:09
Lieu de travail ou de résidence : Mulhouse

Anatexie et fusion syn-tectonique

Messagepar Hervé Furstoss » 08 oct. 2013, 09:46

Bonjour,

Au cours de différentes lectures concernant l’origine de granites, j’ai été amené à rencontrer des mécanismes de production décrits, par les auteurs, comme syn-tectoniques. Il s’agit en l’occurrence d’une fusion crustale de pélites sans apport de magma d’origine mantellique.

Ce mécanisme me semble s’apparenter à de l’anatexie hors je n’ai jamais trouvé le terme dans les articles consultés.

De plus dans ce cas il n’y a pas à ma connaissance le cortège schistes, micaschistes, gneiss, granite. Il s’agit d’un pluton en contact direct avec des schistes dans lesquels se développe l’auréole du métamorphisme de contact.

Le terme d’anatexie est-il réservé au métamorphisme général ? Y-a-t-il une autre explication à ces nuances ?

Pour info, le pluton en question est le granite hercynien d’Oulmès au Maroc.

Merci d’avance pour les précisions

JM Bardintzeff
Messages : 24
Enregistré le : 20 févr. 2009, 10:03
Lieu de travail ou de résidence : Paris

Re: Anatexie et fusion syn-tectonique

Messagepar JM Bardintzeff » 16 oct. 2013, 17:25

R : Bonjour Hervé.
J’en ai discuté avec Bernard Bonin.
D’une façon générale, on peut dire que tous les granites sont "syn-tectoniques" car ils se mettent en place lors de mouvements tectoniques, le plus souvent extensifs.
Ce que vous appelez « granites syn-tectoniques » correspond à des granites de type himalayen, mis en place au même moment qu'un méga-chevauchement (MCT dans l'Himalaya). Leur origine par fusion de pélites est démontrée en Himalaya car on l'observe sur le terrain.

Oui on peut parler d’anatexie.
Dans la séquence conduisant à l'anatexie, on a bien le cortège : pelites, schistes, micaschistes, gneiss, granite.
On réserve le terme « anatexie » à la fusion crustale et donc on ne l’utilise pas pour la fusion mantellique.

Le pluton granitique d’Oulmès date de la fin du Carbonifère (300 millions d’années environ). Il est associé à une minéralisation en étain et à des sources thermales. Il n'est pas lié à un chevauchement himalayen et ses racines ne sont pas connues. Dans le cas d'Oulmès, l’anatexie n’est pas visible sur le terrain où seules les auréoles de contact sont visibles. S’agit-il donc d’un granite de fusion crustale ? La question est posée.
Amicalement.


Retourner vers « JM BARDINTZEFF (2013) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité