volcan à type eruptif mixte

Jusqu'au 22 octobre...
isadiva
Messages : 3
Enregistré le : 02 août 2012, 19:54
Lieu de travail ou de résidence : 78

volcan à type eruptif mixte

Messagepar isadiva » 02 oct. 2013, 18:29

Bonjour,
Je profite de votre présence sur ce forum pour vous poser une question concernant les volcans à type éruptif mixte. On a coutume d'opposer les deux grands types d'éruption effusive et explosive, mais certains volcans peuvent présenter en alternance ces deux types éruptifs qui dépend de la nature du magma et de sa composition. Pourriez - vous préciser cette notion et me dire s'il est possible de prévoir, dans le cas de ces volcans, de quel type sera l'éruption ?
Je vous en remercie d'avance.
Cordialement,

JM Bardintzeff
Messages : 24
Enregistré le : 20 févr. 2009, 10:03
Lieu de travail ou de résidence : Paris

Re: volcan à type eruptif mixte

Messagepar JM Bardintzeff » 03 oct. 2013, 16:20

Bonjour,
Oui s’il est classique d’opposer les éruptions effusives (« rouges ») et les éruptions explosives (« grises), il faut être très prudent pour opposer volcans rouges et volcans gris.
Effectivement, certains volcans présentent une continuité dans leur dynamisme éruptif, tels le Kilauea à Hawaii ou le piton de la Fournaise pour les rouges, la montagne Pelée pour les gris.
D’autres volcans sont plus cabotins ! À commencer par l’Etna ! En octobre 2002, son éruption était à la fois explosive sur le flanc sud et effusive sur le flanc nord ! Les produits émis n’étaient pas fondamentalement différents : des trachybasaltes, très porphyriques au nord mais pauvres en phénocristaux au sud.
Cela est très complexe dans le cas des gros strato-volcans (Etna, Cantal, Mont Dore, etc.) qui vivent des centaines de milliers d’années voire des millions d’années. En profondeur, dans la chambre magmatique, le magma ne cesse d’évoluer chimiquement (c’est la différenciation). Ceci se traduit par des variations de viscosité, de teneur en fluides… et donc en conséquences des dynamismes éruptifs fort variés (coulées de lave basaltique ou écoulements de ponce rhyolitique, dans le Cantal et le Mont Dore).
Ceci complique beaucoup la tâche des volcanologues. Dans le cas du Vésuve, difficile de savoir si une future éruption serait relativement modeste (comme en 1944), très violente (comme en 1631) ou cataclysmale (comme à Pompéi en 79). Il faut donc envisager les différents scenarios.

Erika Follien
Messages : 2947
Enregistré le : 21 août 2008, 10:04
Lieu de travail ou de résidence : Annonay (07)

Re: volcan à type eruptif mixte

Messagepar Erika Follien » 04 oct. 2013, 07:29

Bonjour,
juste une petite précision :
JM Bardintzeff a écrit :D’autres volcans sont plus cabotins ! À commencer par l’Etna ! En octobre 2002, son éruption était à la fois explosive sur le flanc sud et effusive sur le flanc nord ! Les produits émis n’étaient pas fondamentalement différents : des trachybasaltes, très porphyriques au nord mais pauvres en phénocristaux au sud.

Est-ce que cela signifie que plusieurs chambres magmatiques fonctionnent simultanément sous ce genre de volcan ?
Merci d'avance.

JM Bardintzeff
Messages : 24
Enregistré le : 20 févr. 2009, 10:03
Lieu de travail ou de résidence : Paris

Re: volcan à type eruptif mixte

Messagepar JM Bardintzeff » 04 oct. 2013, 19:43

Plusieurs chambres magmatiques ? Probablement pas (une chambre magmatique, d’un volume de plusieurs centaines ou milliers de km3 voire plus, se situe entre 10 et 50 km de profondeur).
Par contre, on peut envisager deux réservoirs plus superficiels (volume de quelques km3 à une profondeur de quelques kilomètres).
Amicalement. JMB


Retourner vers « JM BARDINTZEFF (2013) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité