ARNm et ADN

Erika Follien
Messages : 2928
Enregistré le : 21 août 2008, 10:04
Lieu de travail ou de résidence : Annonay (07)

ARNm et ADN

Messagepar Erika Follien » 30 sept. 2013, 06:34

Bonjour,
voici la colle que m'a posée une élève l'an dernier : "puisque l'ARNm est complémentaire de l'ADN, comment se fait-il qu'il se décroche au fur et à mesure de sa synthèse ?"
J'ai dû répondre que c'est certainement un des rôles du complexe enzymatique de décrocher cet ARN... mais je n'en connais pas les détails.
Merci d'avance !

-YB-
Messages : 390
Enregistré le : 20 août 2008, 20:12
Lieu de travail ou de résidence : Créteil
Contact :

Re: ARNm et ADN

Messagepar -YB- » 13 oct. 2013, 21:21

Bonne question... et c'est d'autant plus vrai que traditionnellement, lorsqu'on compare la stabilité des hybridations entre acides nucléiques (de même séquence), on constate que les hybrides ARN/ARN sont plus stables que les hybrides ARN/ADN, eux même plus stables que les hybrides ADN/ADN…
Donc l'ARN ne devrait pas se décrocher facilement de l'ADN :?

Il semble effectivement que la réponse soit structurale. La structure des RNA polymérases (en particulier la polII) a valu à Kornberg le prix Nobel de Chimie en 2006. Il a évoqué cela dans sa conférence (c'est exactement de 31:28 à 32:57), dont le texte et le pdf sont disponibles sur le site des Nobel et qui a été publiée sous forme d'une jolie revue scientifique en 2007 (accessible ici).
La molécule est une molécule à entrées et sorties multiples dans sa conformation de transcription (cf la figure 6 de l'article). Un sous-domaine (clamp) maintient les acides nucléiques et impose au brin transcrit un coude à quasiment 90°. il existe un canal d'entrée pour les nucléotides et un canal de sortie pour l'ARN, qui sont à peu près perpendiculaires au passage de l'ADN (au niveau de la "bulle de transcription"). La figure 12 vous montre que la configuration de l'entrée du canal de sortie de l'ARN ( :mrgreen: ) est telle qu'elle écarte progressivement l'ARN du brin transcrit de l'ADN. Il y a trois boucles protéiques qui assurent cette séparation mécanique en contraignant la géométrie de l'hybride ADN-ARN de telle sorte que les bases ne sont plus dans le même plan (diminution de l'intensité des liaisons H) et peuvent d'écarter progressivement (l'article initial cité par Kornberg dont sont tirées ces données est accessible ici, si vous laissez votre mail… ).
Cette page utilise jmol et vous propose de visualiser le canal de sortie (3ème carré à cliquer) de la RNA polymérase du batériophage T7, très utilisée en laboratoire


Retourner vers « Y BASSAGLIA (2013) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité