Enveloppe nucléaire en T1/P2

Frederic Labaune
Messages : 12935
Enregistré le : 10 juil. 2008, 19:09
Lieu de travail ou de résidence : Dijon
Contact :

Enveloppe nucléaire en T1/P2

Messagepar Frederic Labaune » 23 sept. 2013, 18:45

Bonjour.

Dans mes schémas de méiose, j'ai tendance à zapper la reconstitution du noyau à la fin de la première division.
Qu'en est-il réellement ? un noyau se reconstitue-t-il systématiquement où y a-t-il des cas (nombreux ?) où les lots haploïdes à deux chromatides enchainent directement avec la seconde division.
(parcimonie... pourquoi se "fatiguer" à refaire un noyau à "n chr" (pour quel métabolisme ?) alors qu'il reste à diviser des chromatides)

Merci pour vos réponses, toujours riches et instructives.
Fred SVT inside

-YB-
Messages : 390
Enregistré le : 20 août 2008, 20:12
Lieu de travail ou de résidence : Créteil
Contact :

Re: Enveloppe nucléaire en T1/P2

Messagepar -YB- » 30 sept. 2013, 00:11

Bonsoir,

Bonne question sur laquelle je n'ai pas vraiment trouvé de réponse satisfaisante. Je suis hors de mon domaine de compétence habituel... :oops:
En fait, l'essentiel des travaux sur l'enveloppe nucléaire concerne son rôle dans la mise en place de l'appariement des chromosomes, grâce à l'attachement des télomères (ce que l'on appelle le stade "bouquet"). Mais je n'ai pas trouvé grand-chose sur son histoire après la prophase I et sur les mécanismes moléculaires qui pourraient être impliqués.

Pour répondre directement à votre question, il semble bien que l'enveloppe nucléaire ne se reforme pas dans la majorité des cas (tout au moins lorsque la première division l'a fait disparaitre). L'information est explicitement annoncée dans ce papier de 2003 (dont le texte n'est pas accessible, malheureusement), qui invoque le maintien d'un taux suffisant de MPF (cycline B/cdk1) tout au long de la meïose pour phosphoryler les lamines et empêcher leur polymérisation (et donc la reformation d'un enveloppe nucléaire). Tous les articles ne semblent pas suggérer ce phénomène (voir par exemple la figure 1 decelui-ci). Le mécanisme n'est donc pas clair.

Pour être sûr au moins du phénomène morphologique, il faudrait jouer le rat de bibliothèque et aller rechercher le maximums d'articles princeps de microscopie électronique (par exemple celui-ci qui n'est pas un modèle de clarté...). Je suis désolé de déclaré forfait pour l'instant... :cry:

E Meunier
Messages : 2386
Enregistré le : 28 août 2008, 23:12
Lieu de travail ou de résidence : Monteils-Caussade

Re: Enveloppe nucléaire en T1/P2

Messagepar E Meunier » 31 oct. 2013, 00:17

Euh, je la trouve bizarre ta question Fred! j'ai toujours appris que les cas de re-formation d'un noyau en fin de première division étaient exceptionnels?! D'ailleurs, il est en général extrêmement difficile de distinguer une télophase I d'une prophase II.


Retourner vers « Y BASSAGLIA (2013) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité