Antigène et PAMP (la suite)

Nos questions en immunologie en janvier et février
cooluber-TGarrigues
Messages : 6177
Enregistré le : 01 avr. 2009, 19:46
Lieu de travail ou de résidence : Verneuil sur Seine (78)
Contact :

Antigène et PAMP (la suite)

Messagepar cooluber-TGarrigues » 05 févr. 2013, 13:41

Bonjour,

Je viens de lire le topic.
Pourtant l'immunité innée n'est-elle pas préalable à toute immunité adaptative?
Schooltoujours!

Eric ESPINOSA
Messages : 82
Enregistré le : 05 janv. 2009, 19:21

Re: Antigène et PAMP (la suite)

Messagepar Eric ESPINOSA » 06 févr. 2013, 11:20

Bonjour, je ne comprends pas trop la question!
pour préciser par rapport au topic que vous citez, je pense que c'est un pb de vocabulaire, les PAMP sont les molécules microbiennes reconnues par le SI Inné, on ne les qualifie pas d'antigène... mais de PAMP! Le terme d'antigène est réservé à l'adaptatif.
cooluber a écrit :Pourtant l'immunité innée n'est-elle pas préalable à toute immunité adaptative?

je n'aime pas trop ce terme de préalable pour l'inné car il ne reflète pas la réalité, l'immunité innée est c'est vrai la première à réagir face aux pathogènes, elle assure même la mise en place et le développement des défenses adaptatives, mais ensuite elle ne laisse pas la place à ces défenses, elle procède même du système de défense mis en place impliquant des mécanismes innés ET adaptatifs. Pour etre effcace, l'immunité innée a besoin d'être "boostée", aidée (rôle des LTH) par l'adaptatif et en retour, le SI adaptatif réutilise des mécanismes de défense innés en les rendant spécifiques. Ex les anticorps favorisent la phagocytose (opsonisation), les anticorps déclenchent l'activation du complément...
donc difficile de dire que l'inné est un préalable, en réalité les deux systèmes sont étroitement imbriqués dans notre système de défense.


Retourner vers « E. ESPINOSA (2013) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité