Recherche et innovations technologiques

En direct en janvier, février 2013
marie-claude segui
Administrateur
Messages : 11741
Enregistré le : 24 juin 2008, 06:53
Lieu de travail ou de résidence : Académie de Toulouse
Contact :

Recherche et innovations technologiques

Messagepar marie-claude segui » 12 janv. 2013, 20:51

Bonsoir,

On sait bien que la recherche dépend des innovations technologiques...
Dans ce domaine y a-t-il eu des avancées récentes permettant de réaliser ces échantillonnages profonds?

Merci!

berenguer
Messages : 42
Enregistré le : 12 juin 2012, 22:01
Lieu de travail ou de résidence : valbonne

Re: Recherche et innovations technologiques

Messagepar berenguer » 13 janv. 2013, 21:07

Le programme océanique de forages profonds s'appuie sur une technologie qui n'est pas si moderne que cela. La technologie qui vise à forer à l'aide de tiges de forage vissées les unes aux autres et mises en mouvement de rotation par un moteur date des années 60. Le JOIDES, en ce sens, n'a pas de technologie récente particulière. Il peut ainsi forer en mer profonde (la profondeur dépend du métrage de tubes qu'il embarque pour chaque expédition).
Un autre bateau plus récent, japonais, le Chykiu est muni d'un dispositif un peu différent dénommé 'riser'. Il y a toujours un derrick et des tiges de forage à emboiter et à faire tourner. Le 'riser' est un tube qui entoure les tiges de forage et qui descend jusqu'à l'entrée du puits. Ce 'riser' permet de récupérer les boues issues du forage, qui permet de mieux contrôler ces flux de fluide et aussi d'avoir une meilleure pénétration dans la croûte. Le 'riser' est un dispositif qui accroit la masse que le bateau doit supporter. Actuellement, le Chykiu n'est opérationnel que dans des profondeurs de l'ordre de 3000 m.
Mais là encore, le 'riser' est une innovation technologique utilisée depuis plusieurs années par l'industrie. ce dispositif n'a pas été mis au point spécifiquement pour la recherche.

Ce qui constitue une innovation indéniable est la mise au point du système de positionnement dynamique. Le navire dispose de 12 propulseurs commandés par ordinateurs et qui assure, malgré les courants et les vents, une position GPS stationnaire. Cela est une des caractéristiques des navires scientifiques tels que le JOIDES et le Chykiu.

On peut dire donc que la recherche scientifique de forages profonds utilise pour l'instant des technologies assez courante de l'industrie (industrie pétrolière par exemple). ce qui est différent, et cela est visible dans cette expédition, c'est l'expérience des foreurs qui innovent dans la mise en oeuvre du forage pour réussir à forer les roches dures de la croûte océanique.

Dans un autre sens, la recherche des forages profonds est à l'origine d'innovation technologique. on a parlé du positionnement dynamique. Il faut aussi évoquer l'équipement de puits de forage en véritables observatoires de mesures. Ainsi sur la dorsale Juan de Fuca, le programme IODP a initié l'équipement de puits en appareils de mesure en milieu profond (hydrothermalisme et/ou géophysique par exemple). Les données acquises par ces puits-observatoires constituent des informations scientifiques de première ordre réalisées à partir de matériel innovant et conçu par la recherche.

Il est vrai que si l'on projette, à l'avenir, de forer la croûte jusqu'au Moho, il faudra faire appel à des technologies nouvelles permettant des avancées significatives pour creuser profond (vaincre la profondeur dans des milieux de roches dures et chaudes). La recherche scientifique sera peut être à l'initiative de ses avancées.

jjanin
Administrateur
Messages : 6076
Enregistré le : 10 juil. 2008, 23:11
Lieu de travail ou de résidence : Sain Bel (69)
Contact :

Re: Reccherche et innovations technologiques

Messagepar jjanin » 13 janv. 2013, 22:44

berenguer a écrit :Ce qui constitue une innovation indéniable est la mise au point du système de positionnement dynamique. Le navire dispose de 12 propulseurs commandés par ordinateurs et qui assure, malgré les courants et les vents, une position GPS stationnaire. Cela est une des caractéristiques des navires scientifiques tels que le JOIDES et le Chykiu.

C'est un point qui me titille.
Quel est l'ordre de grandeur de précision obtenue grâce à ce système de GPS + propulseurs ? Décimétrique ? métrique ? Décamétrique ?
JJ

berenguer
Messages : 42
Enregistré le : 12 juin 2012, 22:01
Lieu de travail ou de résidence : valbonne

Re: Recherche et innovations technologiques

Messagepar berenguer » 15 janv. 2013, 13:02

désolé, les réponses ne sont pas rapides
elles n'arrivent pas non plus par des bouteilles jetées à la mer
ce qu'il y a pas mal de choses à faire ...

mais on ne les oublie pas ... elles stimulent d'ailleurs tout le monde ici
et notamment le commandant (le captain en anglais) pour cette question.

Plusieurs choses
le bateau fonctionne au GPS dont la précision de sa position dans l'océan est plutôt métrique
ce qui est plus intéressant, c'est que les commandes informatiques des propulseurs (thrusters) sont préréglées
et permettent au bateau, qui est en train de forer, de dériver sur un cercle dont le rayon ne doit pas dépasser 3% de la longueur du train de forage.
Dans notre cas, nous forons à 5000 m le bateau ne doit pas s'écarter de sa position de plus de 150 mètres.
Au delà les contraintes sur le train de forage est trop important et on risque de voir ce train subir des dégâts.
Actuellement on se laisse donc bercer par ce navire qui au gré des vents et des courants s'échappe de sa position GPS mais qui est vite ramené à cette dernière dès qu'il franchit la limite des 150 mètres.

En milieu moins profond (le JOIDES a déjà travailler à 100 mètres de fond), la contrainte est bien plus grande. On n'autorisera une dérive de 3 mètres. !

Voilà
merci pour cette question et les autres

je retourne à mes carottes !

Jean-Luc

jjanin
Administrateur
Messages : 6076
Enregistré le : 10 juil. 2008, 23:11
Lieu de travail ou de résidence : Sain Bel (69)
Contact :

Re: Recherche et innovations technologiques

Messagepar jjanin » 15 janv. 2013, 16:02

Merci et bon appétit ;)
JJ


Retourner vers « mission IODP Hess Deep Crust (2013) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité