Fusion ou prédation?

Symbiose, mycorhize, mycologie, microbiologie, botanique, écologie, évolution
cooluber-TGarrigues
Messages : 6220
Enregistré le : 01 avr. 2009, 19:46
Lieu de travail ou de résidence : Verneuil sur Seine (78)
Contact :

Fusion ou prédation?

Messagepar cooluber-TGarrigues » 24 sept. 2012, 18:21

Bonjour M. Selosse,

J'ai utilisé quelques uns de vos articles pour constituer des dossiers illustrant le rôle des mécanismes de transferts horizontaux et d'endosymbioses, souvent liés, dans le cadre du thème 1-A-2 du nouveau programme de Ts (diversification génétique et diversification des êtres vivants, titre redondant à mon avis!).

Il y a notamment un article "Quels ancêtres pour nos cellules", La Recherche, Mars 2003, n°362, qui présente des mécanismes de fusion (ou syntrophisme) opposés à un scénario de prédation cellulaire.
Qu'en est-il de ces hypothèses 10 ans après?

Merci.
Schooltoujours!

Marc-André SELOSSE
Messages : 26
Enregistré le : 03 juil. 2012, 12:34

Re: Fusion ou prédation?

Messagepar Marc-André SELOSSE » 26 sept. 2012, 01:30

Cher ami,

Sur la redondance entre diversification génétique et diversification des êtres vivants, je vous suis en partie mais disons que génétique et être vivants, cela définit deux niveaux d’approche du phénomène. Le second résulte en grande partie du premier.

L’article que vous mentionnez évoque la racine de l’arbre du vivant : les Eucaryotes sont-ils plus proche des Archées ou des Eubactéries ? Je vous laisse découvrir les données et l’indétermination qui en résulte : l’article est en ligne sur mon site à l’adresse : http://www.cefe.cnrs.fr/interaction-biotiques/articles-grand-public
Il porte le no 23 et a été republié avec quelques corrections & actualisations mineures en 2005 (Quelle parenté entre les trois grandes lignées du vivant ? Les Dossiers de La Recherche 19: 42), il est en ligne aussi sous le no 33…

Comme je le souligne dans ces papiers, tous les scénarios prédisent le même résultat - à savoir, que les eucaryotes possèdent des traits eubactériens, dans les gènes du métabolisme en particulier, et archéens, dans les gènes liés à l’entretien et à l’expression du génome. Du coup, il est difficile de trouver une prédiction par laquelle ils diffèrent… et ils restent et spéculatifs. Le consensus actuel est plutôt que les gènes liés à l’entretien et à l’expression du génome indiqueraient la nature du génome qui a reçu des gènes d’un autre : donc, les Eucaryotes auraient un ancêtre commun avec les Archées.

Mais plus en détail, le débat oppose actuellement deux modèles (voir photo).

Image

Le modèle 3D conserve les trois domaines classiques : Eubactéries, Archées et Eucaryotes (tous deux en groupes frères). Le modèle 2D fait des Eucaryotes une branche dérivée au sein des Archées : il y a donc deux domaines, les Archées (dont Eucaryotes) et les Eubactéries. Les tenants de ce dernier modèle proposent un groupe frère des Eucaryotes : les Crénarchées ou Eocytes, et le modèle 2D est donc aussi parfois appelée modèle Eocytes. Dans un article très fouillé, Gribaldo et al. (The origin of eukaryotes and their relationship with the Archaea: are we at a phylogenomic impasse? Nature Reviews Microbiology 8 : 743 – disponible sur demande) analysent cela et montrent que les articles publiés soutiennent l’une ou l’autre de ces versions sans qu’on puisse trancher actuellement. Ils suggèrent qu’on est peut-être à la limite (dans le temps passé) des évènements que peuvent reconstituer les phylogénies moléculaires…

Je le disais dans mon papier cité plus haut, il est bon de rappeler parfois que certaines questions ne sont pas tranchées, et que la science est plus faite de questions que de réponses…

Ajoût des balises.MC


Retourner vers « MA. SELOSSE (2013 et 2017) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité