Que mange *vraiment* la vache ?

Symbiose, mycorhize, mycologie, microbiologie, botanique, écologie, évolution
Harold
Messages : 3
Enregistré le : 11 janv. 2012, 07:53
Lieu de travail ou de résidence : Académie de Créteil

Que mange *vraiment* la vache ?

Messagepar Harold » 03 nov. 2017, 21:23

Bonjour,

Je viens de lire les pages que vous consacrez dans Jamais seul à l'alimentation de la vache : son hétérotrophie n'est pas celle qu'on croit, comme vous l'expliquez de façon convaincante : en gros, la vache réalise un élevage performant de microorganismes qui la nourrissent, & dont elle se nourrit. Pourriez-vous indiquer les références que vous avez utilisées sur ce sujet ?

Par ailleurs, je m'interroge sur la mise en place de cette association : le lait de vache contient-il l'équivalent des Human milk oligosaccharides ? Que sait-on des étapes de l'installation du microbiote digestif, des variations de sa productivité autour du moment du sevrage ? Je suis là aussi preneur de références sur ces aspects de la nutrition et du développement de la vache...

Enfin, je me demandais dans quel mesure le processus de domestication, et l'élevage lui-même, avaient eu un effet mesurable sur certains de ces aspects nutritionnels, par exemple du fait de la sélection de variétés laitières, de la perturbation du tempo des relations mère-petit et de la durée de la lactation, de l'alimentation stéréotypée, de l'élevage en stabulation, etc..

merci d'avance, bien cordialement,

Harold Lopparelli

Marc-André SELOSSE
Messages : 26
Enregistré le : 03 juil. 2012, 12:34

Re: Que mange *vraiment* la vache ?

Messagepar Marc-André SELOSSE » 26 nov. 2017, 14:32

Cher ami,

les références que j'ai utilisées sur la vache se comptent par dizaines (c’est une des raisons qui m’ont conduit à ne pas mettre de refs dans mon livre, il y en aurait eu trop), mais voyez l’ouvrage de physiologie animale de Yves Turquier, volume ‘nutrition’ (vous verrez que les données sont donc classiques, dirai-je) et la ref mentionnée en fin de livre : Karasov, William H., et del Rio, Carlos M., Physiological Ecology: How Animals Process Energy, Nutrients, and Toxins, Princeton University Press, 2007.

Les jeunes veaux sont contaminés par les parents (léchage, contaminations fécales dans l’environnement), mais il n’y a pas l'équivalent de ces 'Human milk oligosaccharides', des polymères de sucres qui, dans le lait humain, favorisent un microbiote favorable en nourrissant sélectivement les bactéries souhaitables chez le nouveau-né allaité. Je n’ai pas de ref à vous recommander sur la contamination bovine sauf peut-être E.J. DePetersa & L.W. George, Rumen transfaunation. Immunology Letters 162 (2014) 69–76

Pour les aspects de domestication je ne puis vous répondre car ce n’est pas mon domaine mais je soupçonne qu’ils ont altéré les relations mère-petit (par exemple, si certaines races comme la salers exigent encore la présence du petit pour que la lactation se poursuive, ce trait a été perdu dans beaucoup de races laitières). Je vous recommande les ouvrages et les publications de Jean-Denis Vignes du Muséum sur la domestication animale.

Très cordialement, Marc-André


Retourner vers « MA. SELOSSE (2013 et 2017) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité