Différentes vitesses d'expansion des dorsales

Géologie
microzelle
Messages : 108
Enregistré le : 19 févr. 2012, 10:43
Lieu de travail ou de résidence : France

Différentes vitesses d'expansion des dorsales

Messagepar microzelle » 19 févr. 2012, 15:59

Bonjour,

Pouvez-vous m'expliquer comment se fait-il qu'il existe des dorsales dites "lentes" comme celle de l'Atlantique, et des dorsales dites "rapides" comme celle du Pacifique ?

Qu'elles sont les différences régnant entre ces deux dorsales ?

Merci d'avance pour votre réponse !

Georges CEULENEER
Messages : 22
Enregistré le : 07 oct. 2011, 13:38

Re: Différentes vitesses d'expansion des dorsales

Messagepar Georges CEULENEER » 22 févr. 2012, 18:01

Bonjour,

C'est une question qui paraît simple, mais qui est en fait très difficile. Elle titille les géologues et géophysiciens depuis les années '60, aucun des explications avancées n'étant satisfaisante. On a pensé que lorsque la plaque plongeante était vieille et lourde, la traction accrue était la cause des vitesses d'expansion rapides au niveau des dorsales situées à l'autre extrémité de ces plaques... mais il y a tellement d'exceptions. On a pensé par ailleurs que le manteau était plus chaud sous les dorsales rapides que sous les dorsales lentes, mais on n'observe aucune corrélation entre les vitesses d'expansion et les résultats de la tomographie sismique, de plus, les basaltes émis aux dorsales rapides ne sont pas issus d'un manteau plus chaud que ceux émis aux dorsales lentes. On comprend parfois certains changements de vitesses de plaques le long d'une même dorsale. Par exemple (et je ne suis pas certain qu'il y ai plus que cet exemple!), la dorsale qui s'est ouverte en arrière de l'Inde, dans l'océan indien donc, avait un taux d'expansion ultra-rapide d'une quinzaine de cm/an avant la collision de l'Inde avec l'Eurasie, et le début de cette collision, il y a environ 55 Ma, est parfaitement corrélé avec un ralentissement brusque de la vitesse d'expansion le long de cette même dorsale, qui est tombée à quelques cm/an. Votre excellente question est donc une de ces vieilles questions non résolues comme il y en a tant en sciences de la nature: on sait décrire, mais on n'explique pas... Un jour futur, peut-être...
Il s'agit donc d'un sujet de recherche totalement ouvert. Bravo à celui ou celle qui comprendra!


Retourner vers « G CEULENEER (2012) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité