Climat et éclatement des continents

climats anciens
marie-claude segui
Messages : 11839
Enregistré le : 24 juin 2008, 06:53
Lieu de travail ou de résidence : Académie de Toulouse
Contact :

Climat et éclatement des continents

Messagepar marie-claude segui » 11 nov. 2011, 15:13

Bonjour,

Il me semble avoir lu quelque part que le rassemblement des continents près des pôles de surcroît, favorise le refroidissement climatique (la roche se refroidissant davantage que l'eau) et inversement. Et c'est ce que l'on constate au Carbonifère (période froide).

Inversement les continents sont éclatés au Crétacé (période chaude)... mais dans ce cas, la relation est peut-être avec une plus grande longueur de dorsales?..

Ma question est de savoir si on peut faire cette relation entre le rassemblement des continents (ou l'inverse) et le climat?

Merci!

Yves GODDERIS
Messages : 11
Enregistré le : 12 oct. 2011, 10:24

Re: Climat et éclatement des continents

Messagepar Yves GODDERIS » 11 nov. 2011, 16:15

Hello

c'est une grande question ! En effet, lorsque les continents se regroupent dans les zones polaires, ils ont tendance à se refroidir parce que l'insolation y est plus faible. Mais ça n'explique pas l'entrée en glaciation. Voilà ce que l'on pense aujourd'hui :

Si une grande masse continentale se met en position polaire, le climat régional, sur cette masse, devient plus froid et l'eau libre circule moins à sa surface (moins de ruissellement). Il en résulte une dissolution ralentie des roches continentales exposées là, et en particulier des roches silicatées. Or ce processus de dissolution des roches silicatées (granites, basaltes, ...) consomme du CO2 atmosphérique. C'est même le puits principal à l'échelle des temps géologiques. Donc moins de dissolution entraîne moins de conso de CO2, donc plus de CO2 dans l'air, et donc un climat globalement plus chaud. Le passage d'un continent sur un pôle provoque donc l'augmentation du CO2 atmosphérique. Même si ce continent va subir un coup de froid régional, lié à une plus faible insolation, le climat global aura tendance à se réchauffer. C'est une des raisons pour laquelle le Cambrien est très chaud, les continents étant localisés près du pôle sud.

L'inverse peut aussi se concevoir. Si des masses continentales se baladent le long de l'équateur, elles vont être soumises à un climat très chaud et humide, favorisant la conso de CO2 par altération chimique des silicates. Et le climat se refroidit. On pense que c'est la cause des glaciations totales de la fin du Protérozoïque (Terre boule de neige). Un super continent, la Rodinia, s'est disloqué le long de l'équateur, plongeant la Terre en glaciation globale. Cela explique aussi la glaciation Ordovicienne, avec le passage par l'équateur de la Baltica, Laurentia et Siberia.

Pour le cas spécifique du Carbonifère : la glaciation se produit probablement par un enfouissement accru de carbone atmosphérique sous forme de sédiments riches en carbone organique (dont les fameux charbons). On retrouve la trace géologique de ce phénomène dans un accroissement important du d13C des sédiments carbonatés océaniques de l'époque.

Vous trouverez de l'info autour de ces questions sur missterre.dr14.cnrs.fr ! N'hésitez pas !

marie-claude segui
Messages : 11839
Enregistré le : 24 juin 2008, 06:53
Lieu de travail ou de résidence : Académie de Toulouse
Contact :

Re: Climat et éclatement des continents

Messagepar marie-claude segui » 11 nov. 2011, 16:48



Retourner vers « Y GODDERIS (2011) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités