L'enseignement de l'histoire des sciences

Histoire des sciences
marie-claude segui
Messages : 11751
Enregistré le : 24 juin 2008, 06:53
Lieu de travail ou de résidence : Académie de Toulouse
Contact :

L'enseignement de l'histoire des sciences

Messagepar marie-claude segui » 06 oct. 2011, 07:29

Bonjour,
Pour l'enseignement de "l'Histoire des sciences" vous écrivez ceci:

Laurent Loison a écrit :De ne pas présenter l'histoire comme une succession obligatoire de découvertes, mais au contraire de montrer les tensions possibles entre les moments (l'histoire du gène s'y prête bien) et, pourquoi pas, les chemins stériles parfois empruntés (on a longtemps sous-estimé l'ADN (au profit des protéines) parce que l'on pensait que cette molécule était trop simple pour porter l'information génétique.


Et en effet le "tâtonnement" a son importance pour montrer l'importance des hypothèses, des concepts, et du raisonnement rigoureux en sciences...
Mais a-t-on le temps pour présenter cela?
Et même si on le signale dans la frise de l'histoire des découvertes est-ce suffisamment bien perçu par nos élèves de lycée?
Et alors ne risque-t-on pas de manquer l'intérêt de cet enseignement sous l'angle de l'historique?

Merci

Laurent LOISON
Messages : 13
Enregistré le : 30 août 2011, 16:32

Re: L'enseignement de l'histoire des sciences

Messagepar Laurent LOISON » 08 oct. 2011, 10:07

Bonjour,

Effectivement, vous soulevez un point fondamental : le temps imparti pour enseigner une discipline scientifique. Il me semble certain qu'en aucun cas l'enseignement de l'histoire des sciences de la vie (et de la Terre) ne pourrait ni ne devrait être surajouté à l'enseignement proprement disciplinaire. Par manque de temps, bien sûr (d'autant plus avec les nouveaux horaires consécutifs à la réforme), mais aussi, et peut-être même d'abord en premier lieu, parce qu'un tel enseignement ne peut constituer une méthode en tant que telle, susceptible d'être dogmatiquement appliquée à chaque partie du programme. Certaines parties du programme peuvent se prêter à une approche historique, d'autres non.
De mon point de vue, si l'histoire des sciences peut revendiquer une place dans l'enseignement des sciences à l'école, ça ne peut être qu'une place circonscrite, pensée en fonction du type de connaissance que l'on enseigne. Sinon, le risque est certainement d'ajouter un niveau de complexité supplémentaire aux programmes, pour les enseignants et pour les élèves.
En revanche, la question de l'intérêt de l'histoire des sciences pour les enseignants est tout autre (voir réponse suivante).

Très bon week-end.
Laurent Loison.


Retourner vers « L LOISON (2011) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité