expérience de Hill N°2

Pour des questions sur des TP qui ne trouvent pas de réponse.
magma
Messages : 965
Enregistré le : 21 août 2008, 15:08
Lieu de travail ou de résidence : au fond du labo
Contact :

expérience de Hill N°2

Messagepar magma » 30 nov. 2010, 23:22

Bonsoir
Suite du post précédent
Cela fait x fois que je recommence cette expérience, et je n'ai toujours pas de résultats corrects (beaux)..............je me demande bien ou est le problème: le tampon?
J'ai essayé: épinards, feuilles de lys, j'ai une petite augmentation de O2 à l'injection de ferricyanure mais c'est pas terrible.
J'ai trouvé sur le web que pour le tampon 6,5 il y avait du KCl, vous en mettez?
Je ne comprends pas bien le but des fournisseurs Jeulin et Sordalab qui avec le même tampon en font 2: simple et double concentration. J'avoue que je n'en comprends pas du tout l'utilité?
et puis ajouter ED (eau distillée) ne fait pas éclater les chloroplastes, j'ai vérifié au microscope mais bon je ne suis pas sûre.
Centrifugation: après filtration! tout ce qui est "gros et dense" va forcément se retrouver dans le culot, mais au fait ils sont où les chloroplastes dans le culot , je ne vois pas bien ce qui est gênant dans le surnageant, mis à part le fait que les chloroplastes sont concentrés dans le culot.
Et puis il ya ceux qui utilisent du tampon tris à pH 10,5 au début
Je me pose sans doute trop de questions, mais je trouve qu'il est important de savoir qd on fait une manip, on ajoute tel produit car cela provoque telle réaction, alors le TP type recette de cuisine j'aime pas.
Je n'ai pas encore eu le temps d'essayer le buis(JF.Madre) avec un tampon phosphate sans saccharose pH7 (Prat) je crois qu'il contient de l'HCl....bizarre!
Dans le tampon phosphate 6,5: KCl: un sel, dans le tampon phosphate pH7 : HCl: acide...................
et l'ECE dans tout ça donne quoi?

Pol
Messages : 75
Enregistré le : 25 mai 2009, 14:32
Lieu de travail ou de résidence : Paris

Re: expérience de Hill N°2

Messagepar Pol » 02 déc. 2010, 13:04

Bonjour.
Il a déjà été dit et répété que cette expérience est délicate à réaliser et repose en partie sur des critères empiriques dans la mesure où l’on ne maîtrise guère certains paramètres, notamment la concentration en chloroplastes et leur état dont dépend la bonne marche de l’expérience.
C’est pourquoi il est préférable de se tenir à un seul protocole et d’essayer d’améliorer les résultats, non en changeant de matériel ou de tampon, mais en faisant varier les conditions de broyage, de filtration, etc. En outre, l’utilisation d’une sonde à oxygène introduit un facteur supplémentaire d’incertitude, compte tenu des nombreux dysfonctionnements de ces sondes lorsque leur conservation, leur étalonnage ou leurs conditions d’utilisation ne sont pas strictement conformes aux instructions.
Je vous conseille donc de commencer par vérifier si les chloroplastes extraits réalisent bien la photosynthèse en suivant le protocole de R. Prat utilisant le DCPIP disponible à l’adresse ci-dessous :
http://www.snv.jussieu.fr/bmedia/Photos ... exp44.html
Si le résultat est positif, recommencez en utilisant l’électrode à oxygène, après avoir vérifié son bon fonctionnement.
Bien cordialement,
D. Pol


Retourner vers « Questions à Didier POL »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité