biodiversité et action humaine

Géologie - évolution
alice
Messages : 58
Enregistré le : 11 juil. 2008, 16:19
Lieu de travail ou de résidence : academie de toulouse

biodiversité et action humaine

Messagepar alice » 19 sept. 2010, 20:18

Bonsoir,

Nous devons dans notre cours de seconde, montrer que la biodiversité se modifie au cours du temps sous l'effet de nombreux facteurs dont l'activité humaine.
Quel est pour vous un des exemples, le plus sensible de l'action humaine sur la biodiversité?

Merci pour votre réponse.

Gilles ESCARGUEL
Messages : 21
Enregistré le : 03 sept. 2010, 18:08

Re: biodiversité et action humaine

Messagepar Gilles ESCARGUEL » 21 sept. 2010, 00:27

alice a écrit :Bonsoir,

Nous devons dans notre cours de seconde, montrer que la biodiversité se modifie au cours du temps sous l'effet de nombreux facteurs dont l'activité humaine.
Quel est pour vous un des exemples, le plus sensible de l'action humaine sur la biodiversité?

Merci pour votre réponse.


Bonjour,

Je crains qu'il y en ai beaucoup !!!

Au niveau d'une action directe, la déforestation des forêts primaires (tropicales et équatoriales) est une catastrophe à plusieurs niveau : des milliers d'espèces végétales (c'est un ordre de grandeur) disparaissent annuellement (quant on sait qu'aujourd'hui plus que jamais, la majorité des nouveaux médicaments viennent des plantes, et non de la chimie de synthèse, ça fait froid dans le dos...), et avec elles autant, sinon plus d'espèces d'arthropodes (la plupart encore inconnues de la science, notamment chez les coléoptères), sans parler des animaux plus "nobles", mammifères et oiseaux notamment.

Toujours en terme d'action directe, mais cette fois-ci via l'introduction d'espèces allochtones, les effets dévastateur de l'arrivée des européens (et de quelques animaux domestiques avec eux : moutons, chiens, chats, renards, lapins) en Australie, en 1788, est également un (triste) "modèle du genre". Voir par exemple : http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_extinct_animals_of_Australia, la liste des 23 espèces d'oiseaux, 4 espèces d'amphibiens et 27 espèces de mammifères disparues depuis 1788.

En terme d'action indirecte, l'exemple le plus frappant est peut-être celui de la mort des grands récifs coralliens du fait du réchauffement (84% du réchauffement planétaire actuel a eu lieu dans les océans, thermiquement plus inertes ques les contients) + acidification (le CO2 dissout dans l'eau fait baisser le pH) des eaux. Problème majeur : ces récifs sont tous des écosystèmes d'une richesse et d'une complexité prodigieuse (~1/4 des espèces marines connues à ce jour habitent les récifs coralliens et ne peuvent vivre ailleurs). A ce jour, ~35% des ~700 espèces de coraux connues sont menacées d'extinction d'ici 2050 (ce chiffre n'était que de 2% il y a 10 ans à peine...).

Plus insidieux encore, car moins visible, le couple infernal réchauffement + acidification des eaux abouti à l'incapacité des individus d'espèces du micro- et nanno-plancton végétal à produire leurs tests (carbonatés) ==> ils meurent. Et avec eux le premier poumon de la Terre s'essouffle ; et bien entendu c'est autant de CO2 dissout qui n'est plus précipité... D’autant plus qu’en même temps, des phénomènes plus étonnants encore ont lieu. Par exemple, le réchauffement de l’Atlantique Nord a entraîné une diminution de la taille moyenne des copépodes (crustacés planctoniques) de l’ordre de 25% à 33%. Ors ces copépodes sont un des vecteurs de transfert principaux du CO2 dissout de la surface vers le fond de l’Océan, participant ainsi activement à l’enfouissement du Carbone dans les sédiments (voir : http://www2.cnrs.fr/presse/communique/1893.htm)

Dans ce tableau des horreurs, j'ai bien du mal à faire un classement du "plus pire" et du "moins pire"... :(

Gilles.


Retourner vers « G ESCARGUEL (2010) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité