Indices glycémiques

Physiologie
Frederic Labaune
Messages : 13096
Enregistré le : 10 juil. 2008, 19:09
Lieu de travail ou de résidence : Dijon
Contact :

Indices glycémiques

Messagepar Frederic Labaune » 31 mars 2010, 17:06

Bonjour.
Lorsque l'on aborde les thèmes où l'on peut parler de nutrition, donner des indications sur une alimentation équilibrée (ça se fait souvent par l'utilisation de logiciels comme "Diet"), on évoque les caractéristiques des protides, des lipides, des glucides - au fait, une formulation 421 GPL est-elle toujours valable ? - et à propos de ces derniers, il est d'usage de parler de "sucres lents" et de "sucres rapides".
Dans la littérature, on trouve de plus en plus le terme d'indice glycémique et ce que l'on peut en dire, c'est que les valeurs que l'on trouve sont pour le moins perturbantes.
On a donc des "sucres lents" comme le pain blanc, les pâtes... qui ont des IG élevés et donc qu'il faudrait quasiment éviter, si j'ai bien compris.
Cette notion d'indice glycémique est-elle aussi fondamentale ? je veux dire, dans le cadre d'une éducation à une alimentation "saine", devons-nous aussi donner des indications à ce propos ?
Le soucis est que souvent, les aliments à IG bas sont rarement les plus "fun" à manger (et nécessite aussi de la cuisine).
J'incite les élèves à lire les compositions des aliments qu'ils consomment, je leur dis de se méfier des huiles végétales hydrogénées, des excès de sel, des sucres cachés (et des édulcorants - ai-je raison sur ce point ?) - la lecture de la composition de nutelgras est édifiante à ce propos - mais ces mises en garde passent un peu pour de la privation de plaisir, si en plus il faut tenir compte de l'IG (qui devrait être indiqué sur les paquets), ça risque fort de passer encore moins bien.
Je vous remercie pour votre participation et vos réponses.
Fred SVT inside

Dominique LARROUY
Messages : 12
Enregistré le : 27 févr. 2010, 14:42
Lieu de travail ou de résidence : Toulouse

Re: Indices glycémiques

Messagepar Dominique LARROUY » 26 avr. 2010, 13:07

Bonjour,
L'index glycémique est en effet plus pertinent que la notion de sucre rapide ou lent.
Les édulcorants ne sont pas toxiques mais sont peu utiles. Leur usage dans le cadre d'une alimentation trop calorique ne fera pas baisser significativement le nombre de calories ingérées (ni le poids du consommateur). Par contre ils rendent de grands services aux diabétiques en leur permettant de conserver une alimentation avec un gout sucré sans modifier leur glycémie.
Je ne peux rien vous répondre sur la formule 421 GPL. C'est avant tout un moyen simple de transformer des recommandations pouvant paraître abstraites à certaines personnes en "portions" plus parlantes.
cordialement
DL


Retourner vers « D. LARROUY (2010) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité