TIC

TICE
alice
Messages : 58
Enregistré le : 11 juil. 2008, 16:19
Lieu de travail ou de résidence : academie de toulouse

TIC

Messagepar alice » 06 janv. 2010, 18:20

Bonjour,

Votre précédente réponse est intéressante pour moi car elle met des mots sur ce que j'appréhendais de la motivation et de l'impact des TIC sur l'apprentissage...
Nous avons souvent une grande motivation pour nous former à ces nouvelles technologies... et nous progressons en création de sites pour certains, animations pour d'autres... etc..
J'ai donc l'impression que ces technologies nous font progresser (élèves et professeurs) en ... technologies! ;)

N'est-ce pas la tendance? et finalement les gagnantes, ne sont-elles pas les nouvelles technologies?
Enfin comment envisagez-vous leur évolution à ces TIC? ;) vaste question encore...
pardon... et merci pour cette participation qui nous fera à coup sûr réfléchir...

esanchez
Messages : 56
Enregistré le : 22 avr. 2009, 00:26
Lieu de travail ou de résidence : Ecole Normale Supérieure de Lyon
Contact :

Re: TIC

Messagepar esanchez » 06 janv. 2010, 23:49

Bonjour,
Je réagis à votre phrase "et finalement les gagnantes, ne sont-elles pas les nouvelles technologies?". J'espère bien que non, j’espère que les technologies resteront au service de leurs utilisateurs.

Pour essayer de faire des prévisions sur les évolutions technologiques dans l'enseignement on peut déjà jeter un œil sur l'évolution de ces technologies en dehors du cadre éducatif.
Une des évolutions les plus importantes de ces toutes dernières années a été celle du Web 2.0 c'est à dire de la possibilité donnée à tout un chacun de passer d'un statut de simple consommateur d'information (c’était l’âge du Minitel) à celui de pourvoyeur de contenu. Cela a eu un grand nombre de conséquences. Chacun d'entre nous peut devenir un capteur d'information (les anglo-saxons parlent de human sensors) et cette information peut être mutualisée. Cela est par exemple utilisé par Google pour enrichir les informations dans Google Earth. Un autre exemple est cité dans le dernier numéro du Courrier International. Les twits (Twitter permet d'envoyer de courts messages) des personnes qui perçoivent un séisme, sont parfois reçus avant l'arrivée ondes sismiques aux sismographes. Des compagnies commerciales ont su assoir leur modèle économique sur le phénomène Web 2.0. YouTube n'est rien sans les milliers d'internautes qui déposent (gratuitement) leurs vidéos sur le site.
Quelles sont les conséquences pour l'enseignement ? Différentes études montrent qu'un fossé se creuse entre un monde numérique organisé en réseau où les adolescents apprennent entre pairs et le monde de l'école fondé sur une organisation pyramidale et des savoirs d'expertise. C'est peut être là l'une des sources d'un malaise qui va grandissant et je crois que cela interroge profondément notre modèle d'enseignement.

Une autre tendance récente concerne le développement des serious games. Ces jeux vidéos sont de plus en plus utilisés par les entreprises, les institutions ou les grandes organisations internationales pour former des professionnels, promouvoir un produit, sensibiliser le public ou recruter. Une réflexion sur leur usage dans le domaine éducatif a été amorcée au niveau des institutions en charge de l'éducation. Ces applications permettent en effet d'engager les élèves dans des situations certes simulées mais complexes qui, outre qu'elles suscitent la motivation, autorisent l'initiative, développent l'autonomie et permettent le développement de compétences. Je pense que l'usage du jeu est amené à se développer dans l'enseignement et que c'est une question qui mérite qu'on s'y arrête.

Le troisième axe concerne selon moi le développement des technologies mobiles et de la réalité augmentée. Je ne comprends pas que le téléphone portable s'appelle encore téléphone parce qu'il permet de faire beaucoup plus que téléphoner. Les chiffres des ventes montrent que ceux qui sont vendus sont également aussi des GPS, des récepteurs WIFI reliés à Internet et les applications Web ont maintenant presque systématiquement leur version pour mobile. Des enseignants ont déjà, plutôt que d'interdire l'usage du téléphone dans leurs classes, imaginé des usages pédagogiques. Ces technologies Web mobiles combinées avec des applications de géolocalisation permettent d'enrichir le réel. Il est par exemple tout à fait envisageable de consulter, sur le terrain, avec son téléphone, les informations expliquant la nature des roches d'un affleurement. Les frontières entre le virtuel et le réel deviennent floues.

D'une manière générale, il me semble aussi que les technologies vont faire disparaître les murs de l'école, lui permettre de s'insérer dans des réseaux qui vont enrichir mais aussi complexifier les modalités de circulation de l’information. Cela signifie que le métier d’enseignant va être profondément modifié et se complexifier.

Je profite de ce sujet pour interroger la forme même de ce forum. Un forum est sur Internet, comme l’était le forum romain, un espace d’échange où tout un chacun peut s’exprimer, poser des questions, réagir aux opinions exprimées et répondre aux questions formulées. C’est donc un outil qui permet justement l’instauration d’un réseau. C’est finalement un outil très Web 2.0. Je remarque incidemment que la forme prise par ce forum est (conformément aux souhaits initiaux de ses initiateurs) différente. Un expert répond (ou essaye) à des questions posées par des non-experts. Je suis par exemple surpris qu’aucun de mes prédécesseurs (j’ai vérifié) n’ait posé de questions aux participants sur la manière dont le domaine dont il est spécialiste est enseigné. Je crois beaucoup au dialogue entre le monde de la recherche (y compris en éducation) et celui de l’enseignement secondaire mais au moins d’une manière bidirectionnelle et je pense que les technologies peuvent faciliter ce dialogue. Je pense aussi qu’il y a beaucoup de participants à ce forum qui auraient des choses intéressantes à dire sur leurs pratiques TIC et des éléments de réponses sur les sujets postés.
Bonne soirée

Admin
Administrateur
Messages : 349
Enregistré le : 11 juil. 2008, 17:56
Lieu de travail ou de résidence : académie de Lyon

Re: TIC

Messagepar Admin » 07 janv. 2010, 07:23

esanchez a écrit :Je profite de ce sujet pour interroger la forme même de ce forum. Un forum est sur Internet, comme l’était le forum romain, un espace d’échange où tout un chacun peut s’exprimer, poser des questions, réagir aux opinions exprimées et répondre aux questions formulées. C’est donc un outil qui permet justement l’instauration d’un réseau. C’est finalement un outil très Web 2.0. Je remarque incidemment que la forme prise par ce forum est (conformément aux souhaits initiaux de ses initiateurs) différente. Un expert répond (ou essaye) à des questions posées par des non-experts. Je suis par exemple surpris qu’aucun de mes prédécesseurs (j’ai vérifié) n’ait posé de questions aux participants sur la manière dont le domaine dont il est spécialiste est enseigné. Je crois beaucoup au dialogue entre le monde de la recherche (y compris en éducation) et celui de l’enseignement secondaire mais au moins d’une manière bidirectionnelle et je pense que les technologies peuvent faciliter ce dialogue. Je pense aussi qu’il y a beaucoup de participants à ce forum qui auraient des choses intéressantes à dire sur leurs pratiques TIC et des éléments de réponses sur les sujets postés.
Bonne soirée

Permettez que je réagisse à ce passage...
Le dialogue entre le monde de la recherche et nous, enseignants, est justement un des grands souhaits de l'équipe de ce forum !
Et cette rubrique "questions à" a été crée pour cela, pour que nous puissions nous adresser à ces experts qui manquent de temps. Vive cet outil très web 2.0. ! ;)

Car en effet si les participants à ce forum échangent, il est très difficile d'imposer cet exercice à un chercheur que nous avons sollicité!... La plupart d'entre eux n'a accepté de participer que si, justement, ils n'ont que des réponses à donner sans avoir à venir quotidiennement sur le forum pour suivre une discussion... ce qui est, nous le savons bien, très chronophage.

Ceci dit, certains continuent à participer dans le forum "enseignement" ou "connaissances" et enrichissent nos discussions!

Vous êtes chez vous dans la rubrique TICE ;) (et ailleurs bien sûr!) Merci à vous pour votre participation! :D

jjanin
Administrateur
Messages : 6290
Enregistré le : 10 juil. 2008, 23:11
Lieu de travail ou de résidence : Sain Bel (69)
Contact :

Re: TIC

Messagepar jjanin » 07 janv. 2010, 08:44

Ceci étant dit (et entendu) il est tout à fait possible, si Eric le souhaite, d'ouvrir le sous-forum "Eric Sanchez" aux réponses des membres, et de créer ainsi un dialogue multilatéral.
(Mais en ce cas, ce sous-forum ne serait pas différent des autres rubriques du forum).
JJ

esanchez
Messages : 56
Enregistré le : 22 avr. 2009, 00:26
Lieu de travail ou de résidence : Ecole Normale Supérieure de Lyon
Contact :

Re: TIC

Messagepar esanchez » 07 janv. 2010, 08:49

Bonjour,
Je confirme pour la chronophagie mais je pense que il y a un réel enjeu à ce que ce dialogue s'instaure et c'est pour cela que j'ai accepté de participer. Ma remarque n'enlève rien à l'intérêt de l'initiative que vous avez prise. Bravo !
Ma remarque était une manière de solliciter des réactions à mes réponses.
Bonne journée


Retourner vers « E. SANCHEZ (2010) »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités