Un nain dans un jardin de cendres

La nouveauté 2009-2010
Frederic Labaune
Messages : 12893
Enregistré le : 10 juil. 2008, 19:09
Lieu de travail ou de résidence : Dijon
Contact :

Un nain dans un jardin de cendres

Messagepar Frederic Labaune » 12 sept. 2009, 20:12

01 - Image
Fred SVT inside

Frederic Labaune
Messages : 12893
Enregistré le : 10 juil. 2008, 19:09
Lieu de travail ou de résidence : Dijon
Contact :

Re: Un nain dans un jardin de cendre

Messagepar Frederic Labaune » 12 sept. 2009, 20:15

Sur la première photo de cette rubrique, vous avez pu observer quelques rosettes végétales. Si l'on fait un gros plan (la photo proposée dans ce topic), on identifie une Polygonacée, du genre Eriogonum, spécifique du continent Nord américain... cette plante présente toutes les caractéristiques d'un végétal adapté aux sols secs (à la sécheresse, plantes xerophiles)

La première photo est prise avec un objectif macro, mais comme la plante est prise dans son entier, on doit plutôt parler de proxyphoto, beaucoup plus accessible avec n'importe quel appareil.
Par contre, la suivante fait un peu plus appel aux capacités macro de mon objectif.

02 - Image

Sur ce détail des feuilles, on distingue quelques adaptations à la sécheresse.
La blancheur des feuilles permet de renvoyer un maximum de lumière et évite ainsi un échauffement de la plante (blancheur qu'il faut contrôler quand on prend la photo, je vous conseille de passer en mode manuel et sous-exposer).
On distingue aussi des poils, à l'origine du "blanc", qui ont aussi le mérite d'isoler la plante et d'éviter les déperditions de vapeur d'eau par renouvellement de la couche d'air au contact de l'épiderme.
Je n'ai pas de coupe transversale de la feuille (attention, dans un parc, vous ne pouvez pas faire grand chose, on ne peut même pas de ramasser la moindre particule de cendre) mais gageons que les stomates y sont en nombre réduit et qu'il y a crassulescence.
La disposition des feuilles est aussi intéressante, elles se font de l'ombre les unes les autres.

Pour le système racinaire, sur un des panneaux d'information qui jalonne les pistes aménagées, j'ai pu photographier ça

03 - Image

Les racines sont essentiellement superficielles et l'emplacement de chaque plant tient compte de ce fait... leur espacement correspond à la surface couverte par les racines, surface nécessaire pour récupérer suffisamment d'eau (pluviosité assez faible sur l'année - 400 mm) tenant compte aussi de ce sol fait de cendres brutes, extrêmement poreux, perméable.

La forme en rosette, en coussin, est aussi un bon moyen pour lutter contre les rigueurs du climat.
Comme par exemple cette Phlox, prise au Mont Washburn (Yellowstone NP), en altitude, donc.

04 - Image

A ce même Mont Washburn, j'ai aussi trouvé un Eriogonum, voisin de notre sujet d'étude (en l'occurrence, un Dwarf/Cushion Buckwheat - E. ovalifolium), un Sulfur Flower Buckwheat (E. umbellatum), en fleur (on attache beaucoup d'importance aux fleurs).

05 - Image

Complément : pour le titre de ce topic : la plante présentée est une "Dwarf Buckwheat" - dwarf = nain et elle pousse sur des cendres volcaniques
Fred SVT inside


Retourner vers « photo-reportage »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité